Après avoir sous-entendu sur les réseaux sociaux vouloir racheter l’équipe d’Arsenal, le fondateur et PDG de Spotify, Daniel Ek, a confirmé ses dires auprès du média américain CNBC.

« Je veux présenter ce que je pense être une offre très convaincante aux propriétaires, et j'espère qu'ils m'écouteront. Je suis très sérieux. J'ai obtenu les fonds nécessaires », vient de déclarer le Suédois. Le 23 avril dernier, il affirmait sur Twitter : « En tant qu'enfant, j'ai encouragé Arsenal d'aussi loin que je me souvienne. Si KSE (ndlr : propriétaire actuel de l’équipe) souhaite vendre Arsenal, je serais heureux de jeter mon chapeau dans l'arène ».

Les propos de Daniel Ek n’étaient, évidemment, pas dûs au hasard. Le club d’Arsenal a en effet été vivement critiqué par ses supporters suite à la création de la Super League, une compétition réunissant 12 grosses équipes du football européen dont le but principal est de générer du profit à travers les droits télévisés. Seulement deux jours après son lancement, la Super League a néanmoins été suspendue sous le poids des critiques. Dans un communiqué, la direction d’Arsenal s’est même excusée auprès de ses supporters et a annoncé quitter la compétition, à l’instar de la majorité des clubs qui la composaient :

« Nous n'avons jamais eu l'intention de causer une telle détresse, mais lorsque l'invitation à rejoindre la Super League est arrivée, tout en sachant qu'il n'y avait aucune garantie, nous n'avons pas voulu être laissés pour compte afin de protéger Arsenal et son avenir ».

La situation des Gunners est actuellement très difficile. À la peine en Premier League (le championnat anglais), le club londonien risque même de n’atteindre aucune compétition européenne la saison prochaine, une situation très dérangeante pour une équipe de cette envergure. Malgré cela, Stan Kroenke, propriétaire du club depuis 2018, a assuré qu’il n’était en aucun cas à vendre : « Nous restons engagés à 100% envers Arsenal et nous ne vendons aucune participation dans le club. Nous n'avons reçu aucune offre et nous n'en recevrons aucune ».

De son côté, le PDG de Spotify ne démord pas : « Je suis un fan d'Arsenal depuis que j'ai 8 ans. Arsenal est mon équipe. J'aime l'histoire. J'aime les joueurs et, bien sûr, j'aime les fans, donc en regardant cela, je vois juste une énorme opportunité de définir une vraie vision pour le club, de le ramener à sa gloire ». Il assure être en train de préparer une « offre très réfléchie », et certaines rumeurs rapportent même que Thierry Henry, l’un des attaquants mythiques des Gunners, serait également dans le coup… Il s’agit, sans aucun doute, d’une affaire à suivre.