Tag

reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale est l’un des sujets phares du moment. Elle permet de « bonnes choses », comme en Inde où elle a permis de retrouver 3 000 enfants disparus en seulement 4 jours. Mais c’est un sujet qui est également très controversé. Les différentes inquiétudes face à cette technologie ont donné l’idée à des chercheurs de Toronto, de créer une sorte de bouclier contre la reconnaissance faciale. Ils ont ainsi présenté un algorithme capable de perturber les différents systèmes de reconnaissance faciale de manière dynamique, en appliquant de légères modifications aux images. Parham Aarabi, professeur à l’Université de Toronto explique « la vie privée est un vrai problème, car la reconnaissance faciale devient de mieux en mieux. » Leur algorithme a été formé avec plus de 600 visages et est capable d’appliquer un filtre en temps réel sur n’importe quelle image. Comme il cible des pixels individuels spécifiques à…

Caméra de sécurité
Prince Harry et Meghan Markle

Grâce à l’aide de la reconnaissance faciale, la police de Delhi (Inde) aurait retrouvé pas moins de 2 930 enfants qui avaient préalablement disparu. Selon la chaîne d’information indienne NDTV, un système de reconnaissance faciale utilisé à titre d’essai aurait permis de retrouver un grand nombre d’enfants disparus. Dans un pays de 1,3 milliard d’habitants, le ministère de la femme et de l’enfance rapporte que, entre 2012 et 2017, plus de 240 000 enfants ont été portés disparus. Néanmoins, certains organismes suggèrent que le nombre réel est de 50 000 disparitions par an. De fait, le ministère en question a créé TrackChild, une base de données qui répertorie les photos des enfants recherchés. Celle-ci est consultable par les organismes, mais également par les citoyens du pays. Pour accélérer les processus de recherche, une organisation de protection de l’enfance du nom de Bachpan Bachao Andolan (BBA) a mis en place un…

Facebook reconnaissance faciale

Suite à l’affaire Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg avait annoncé que…

En Chine, des caméras identifient les voitures qui klaxonnent

Si l’on devait retranscrire Black Mirror dans la réalité, la…

Un juge a indiqué que la class action lancée à l’encontre d’une fonctionnalité Facebook était finalement recevable. Pour rappel, une class action ou recours collectif définit une action en justice lancée par plusieurs personnes à l’encontre d’une institution ou d’une entreprise. En 2010, plusieurs utilisateurs se sont associés afin de lancer une class action contre Facebook. À l’époque, ces derniers s’offusquent de la fonctionnalité du réseau social qui propose automatiquement des noms d’utilisateurs à identifier sur une photo mise en ligne. Malgré le fait que ce système de reconnaissance faciale soit largement utilisé, les trois plaignants américains y voient une collecte illégale de données personnelles. Compte tenu du fait qu’ils sont habitants de l’Illinois, les plaignants mettent en avant une loi portant sur l’illégalité de la collecte des données biométriques dans l’État concerné. En 2016, le juge de San Francisco, James Donato avait déjà rejeté le recours déposé par Facebook.…

Un homme est arrêté dans une foule de 60 000 personnes grâce à la reconnaissance faciale
SenseTime startup chine

Baptisée SenseTime, la startup spécialisée dans l’intelligence artificielle a levé…

Alors qu’on apprenait que la police de New-York était équipée d’iPhones 7 pour maintenir l’ordre, les policiers chinois ont eux aussi leur « gadget ». Digne d’un épisode de Black Mirror, le Wall Street Journal a ainsi révélé que la police de Zhengzhou utilise des lunettes de soleil dotées de la reconnaissance faciale. Pour le moment, elles seraient testées par certains policiers dans les gares de la ville. Les gares ont été choisies comme lieu de test, car le passage au Nouvel An Lunaire est une période de voyage très dense. Les premiers tests ont été concluant : la police a pu arrêter 7 fugitifs et 26 détenteurs de fausses cartes d’identité. Ces lunettes sont construites par la société LLVIsion Technology Co et vendues au prix de 3 999 yuan soit 636 dollars, mais les frais de prise en charge de la reconnaissance faciale sont en supplément. La reconnaissance d’un…

Animojis

Apple nous donne un aperçu des quatre nouveaux Animojis qui…

Confirm.io et Facebook

Le groupe de Mark Zuckerberg vient d’acquérir la startup prometteuse…

Les outils de reconnaissance d’image sont de plus en plus perfectionnés, et surtout de mieux en mieux entraînés pour différencier un objet d’un autre. Néanmoins, leur capacité à percevoir les choses est ‘mécanique’ contrairement à l’Homme. Ce défaut a été mis à l’épreuve de quelques malins qui ont réalisé des autocollants capables de perdurer une intelligence artificielle pour lui faire halluciner (littéralement) des objets. Ce n’est pas la première fois que des personnes essayent de tromper la façon dont les IA voient le monde. C’est le cas du projet Hyperface qui veut nous protéger des outils de reconnaissance grâce à des motifs imprimés sur des vêtements. Comme pour les autocollants dont il est question dans cet article, on appelle cela des images contradictoires. Imaginés par des chercheurs de Google, les motifs créés poussent d’un pas en avant les pratiques d’utilisation des images contradictoires. D’ailleurs les visuels créés sont à la…

iPhone X disparaitre visage

L’outil de reconnaissance faciale de l’iPhone X est de plus…

tunnel à Dubai

La ville de Dubai est connue pour ses nombreuses excentricités…

Presque aussi simple que l’utilisation d’Apple Pay avec son empreinte digitale, Alibaba pousse la confirmation de paiement à un autre niveau. À travers son service de transaction Alipay, le géant du ecommerce a lancé un système de reconnaissance faciale : Smile to Pay. Pour l’instant, cette nouveauté n’est disponible que dans les restaurants KFC de la ville de Hangzhou. Lors d’une commande depuis une borne, les clients pourront payer en souriant à une caméra. Un processus de confirmation enverra une notification au smartphone du client afin de valider le paiement. Smile to Pay est présenté comme sécurisé contre l’utilisation d’une photographie ou d’autres moyens pour tromper le système de confirmation. Il utilise des caméras pour étudier la profondeur du sujet, ou encore un algorithme pour reconnaitre son utilisateur. Même si ce dernier est déguisé, porte une perruque, ou du maquillage. La Chine étant plus souple sur l’utilisation des données personnelles…

magasin Walmart
reconnaissance faciale de la police

Ford et Intel se sont associés pour travailler sur le développement de la reconnaissance faciale et gestuelle au volant. Un projet baptisé Mobii qui regroupe des ethnographes, des anthropologues et des ingénieurs. Les objets connectés C’est notamment du à la mobilité, au Cloud, à l’évolution de la puissance et à la capacité d’analyse via le big data que le marché des objets connectés ne cesse de croître et devrait exploser d’ici 2020.  Parmi les secteurs préférés des français, on retrouve les équipements maison, le multimédia, la santé/le bien être et… ET…. l’AUTOMOBILE ! (ah c’est pas une surprise? bon d’accord…) Project Mobii C’est donc un marché qui attire.. Et pour cause! Le constructeur automobile Ford et le géant américain Intel ont annoncé travailler conjointement sur le projet «  Project Mobii ». Ce dernier vise à exploiter les nouvelles technologies numériques au service des automobiles pour améliorer l’expérience utilisateur. Avec la mise en place d’un système…

Send this to a friend