reconnaissance faciale

Dans un article de blog, publié le 7 février dernier, Michael Punke, Vice président de la politique publique d’Amazon Web Services proposes des lignes directrices pour l’encadrement de la reconnaissance faciale. Alors que la société développe un système dédié à la reconnaissance faciale nommé Rekognition, elle comprend également les enjeux et les limites de cette technologie et demande aujourd’hui au gouvernement d’agir. Amazon : un acteur clé et controversé de la reconnaissance faciale Amazon n’est pas la première entreprise américaine a souhaité l’intervention du gouvernement sur le sujet de la reconnaissance faciale. En juillet dernier, Brad Smith, président et directeur juridique de Microsoft publiait un article de blog en demandant la régulation de cette technologie, en y décrivant les côtés sombres. Quelques mois plus tard, Microsoft s’est associée avec le groupe AI Now pour appuyer ses craintes et tenter d’obtenir une réaction de la part du gouvernement. Avec Rekognition, Amazon…

Le 10 Year Challenge de Facebook consiste à partager une photo de vous actuellement, et une photo de vous dix ans plus tôt. L’idée est assez bonne et offre souvent un résultat assez rigolo, avec son lot de glow up. Cependant, l’avènement de la data et de son lien indéniable avec la sophistication des intelligences artificielles a éveillé une certaine suspicion sur le dessein d’un tel événement. S’il n’est pas nécessaire d’avoir le QI d’Einstein pour soutenir cette idée, son origine revient à Kate O’Neill qui l’a présenté dans le magazine Wired après avoir publié un thread sur Twitter. Me 10 years ago: probably would have played along with the profile picture aging meme going around on Facebook and InstagramMe now: ponders how all this data could be mined to train facial recognition algorithms on age progression and age recognition— Kate O'Neill (@kateo) 12 janvier 2019 Pour exercer ses IA,…

Le service de police métropolitaine (MPS) a annoncé son intention de déployer un test de reconnaissance faciale en direct dans le centre de Londres, les 17 et 18 décembre. En effet, les zones telles que Soho, Piccadilly Circus ou encore Leicester Square seront touchés par cet essai. Pour rappel, l’année dernière les forces de l’ordre du Sud de Pays de Galles avait arrêté un homme grâce à la reconnaissance faciale, rien d’étonnant donc quant au développement de cette démarche. En outre, de nombreuses mesures ont été mises en place pour que les londoniens soient au courant. En effet, de nombreuses affiches contenant toutes les informations nécessaires à la compréhension de cette technologie, ainsi que des brochures, ont été distribuées. De plus, le MPS met un point d’honneur quant à l’importance de cette démarche. L’utilisation de la reconnaissance faciale vise à réduire la criminalité mais surtout à réduire tout type de…

Microsoft se bat pour obtenir un encadrement autour de la reconnaissance faciale. Le président de la société vient tout juste d’évoquer les différents dangers liés à la non-réglementation des outils d’intelligence artificielle et de biométrie tels que la reconnaissance faciale. Le président de Microsoft veut alerter le gouvernement Dans le climat actuel tourné vers une technologie inédite, il est important de faire attention aux violations de données personnelles. Le dirigeant de Microsoft souhaite alerter un maximum de personnes, selon ses dires : « Nous pensons qu’il est important que les gouvernements commencent à adopter des lois pour réglementer cette technologie en 2019. Le génie de la reconnaissance faciale, pour ainsi dire, émerge de la bouteille. Si nous n’agissons pas, nous risquons de nous réveiller dans cinq ans pour constater que les services de reconnaissance faciale se sont étendus de manière à exacerber les problèmes de société. » Dès lors, l’entreprise Microsoft pense à mettre…

Alors que l’avenir semble se tourner vers les robots, ils ont bien souvent le défaut de ne ressembler qu’à des robots, comme par exemple ceux de Boston Dynamics. La société japonaise REAL-f Co, propose des masques très réalistes qui pourraient être utilisés comme visage pour ces derniers. Aujourd’hui l’entreprise réalise environ 100 masques par an et ces derniers sont envoyés à des entreprises de la tech, mais également à des pays comme l’Arabie Saoudite, comme le rapporte Reuters. Vendus entre 300 000 et 390 000 yen, soit 2 330 euros et plus de 3 000 euros, ces derniers permettent de reproduire à l’identique des visages humains avec une grande précision. Le délai de livraison est assez court, 3 semaines minimum et l’entreprise peut produire jusqu’à 30 masques par mois. Pour les créer, la technique appelée 3DPF et inventée par l’entreprise est utilisée. Elle permet ainsi de transférer une photo d’origine…

Honor of Kings c’est le jeu vidéo le plus joué en Chine, derrière lequel se cache le géant Tencent. Le jeu est assez similaire à League of Legends, dont Tencent est également éditeur. En ce début de semaine, comme le rapporte BBC News, Tencent a annoncé que le jeu allait utiliser la reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des utilisateurs, dans le but final de limiter le temps de jeu de ces derniers. Les critiques sur le jeu sont assez vives et nombreux sont ceux à le qualifier d’addictif pour les enfants. Certains ajoutent même qu’il contribue à la myopie. Début septembre, nous vous parlions des mesures adoptées par le gouvernement chinois afin d’améliorer la vie des enfants. Parmi celles-ci, une limite sur la sortie de nouveaux jeux ainsi qu’une limite du temps passé à jouer. L’objectif étant de lutter contre la myopie des plus jeunes, car la Chine dispose du…

Le Japon s’apprête à accueillir dans deux ans, les Jeux Olympiques d’été et pour la première fois dans l’histoire des JO, la reconnaissance faciale sera utilisée. NEC a annoncé fournir un système qui permettra l’identification de plus de 300 000 personnes dont les athlètes, les bénévoles ou encore les médias, mais ne concernera pas les spectateurs. L’entreprise assure également disposer de la plus grande technologie de reconnaissance faciale au monde. NECの顔認証システムが東京2020オリンピック・パラリンピック競技大会関係者の会場入場時における本人確認に採用される事になりました。 NECは東京2020ゴールドパートナー(パブリックセーフティ先進製品&ネットワーク製品)です#Tokyo2020 https://t.co/RWieMLggHE pic.twitter.com/gE34Bpjz79 — NEC (公式) (@NEC_jp_pr) 7 août 2018 Le système est conçu autour du moteur d’intelligence artificielle, nommé NeoFace qui fait partie de la gamme de technologie Bio-IDiom de l’entreprise. Ainsi lors des JO, la technologie associera les données photographiques pré-enregistrées dans le badge composé d’une puce que les personnes accréditées transporteront, avec leurs visages. NEC a réalisé une démonstration de son système, montrant qu’il sera impossible aux personnes de rentrer sur les sites avec la carte d’une autre…

Send this to a friend