Microsoft a annoncé, mardi 10 janvier, étoffer son offre « Cloud for Retail » grâce à un nouveau produit, « Smart Store Analytics ». Cet outil a été développé par AiFi, une start-up californienne spécialisée dans les technologies d’achat autonome. Une première expérimentation est d'ores et déjà menée dans une chaîne de supermarchés polonaise, Żabka. La promesse est d’aider les distributeurs à mieux gérer leurs points de vente, grâce à la collecte et à l’exploitation de données en temps réel.

La tendance des smart stores ou magasins intelligents

L’heure est à la digitalisation dans le monde du retail. Les initiatives de magasins intelligents émergent au gré des évolutions technologiques. Amazon Go, une chaîne expérimentale de magasins sans caissiers, fait figure de proue. D’autres entreprises tentent de saisir l’opportunité des smart stores, pour obtenir le précieux sésame de l’avantage compétitif.

Microsoft ne cache plus sa volonté de rattraper ses concurrents, avec Amazon en tête du peloton. En 2018, l’entreprise annonçait développer sa propre technologie de magasin sans caisse. En 2020, Microsoft dévoilait finalement Dynamics 365 Connected Store, une solution SaaS utilisant des modèles alimentés par l'IA pour générer des insights. Le partenariat avec AiFi vise donc à enrichir l’offre de Microsoft, tout en explorant de nouvelles solutions.

Smart Store Analytics, nouvel allié des distributeurs ?

L’outil se fonde sur le computer vision, une branche de l’IA. Des caméras intelligentes, doublées d’un puissant algorithme, sont disposées à travers le point de vente, et collectent des informations sur le comportement des consommateurs. La plateforme analyse ensuite les données recueillies : nombre de visiteurs, temps passé devant les linéaires, montant moyen dépensé par les clients… Avantage notable : le système peut s'implanter en deux semaines, sans modifier les infrastructures existantes.

Żabka, plus grande chaîne polonaise de supérettes, exploite déjà le SSA dans plus de 50 magasins sans caisses à travers le pays. L’outil aide le distributeur polonais « à améliorer la gestion de sa chaîne d'approvisionnement, à prévoir la demande de chaque magasin (...) et à réagir encore plus rapidement si un produit est en rupture de stock. »

Et la protection des données dans tout ça ?

La plateforme d’AiFi requiert de collecter des quantités d’informations considérables. Pour faire taire toute critique, Microsoft se veut rassurant quant à la protection des données personnelles. La solution maintiendrait l'anonymat des consommateurs grâce à un avatar numérique unique, et n’utiliserait pas de technologies de reconnaissance faciale et biométrique.

La réinvention ou la disparition des relations humaines ?

« La technologie numérique est ce qui fera la différence entre les détaillants qui prospèrent (...) et ceux qui restent à la traîne » selon Shelley Bransten, CVP des industries mondiales de la vente au détail et des biens de consommation chez Microsoft. Le phygital apparaît comme une solution privilégiée pour les acteurs du retail. Pourtant, 71 % des Français déclarent qu’ils n’envisagent pas de faire leurs courses dans un magasin sans vendeur, déplorant l’absence de contact humain. Une révolution temporaire ?