nvidia

NVIDIA a récemment ouvert un nouveau laboratoire à Seattle, qui sera destiné à accueillir tous ses projets de robotiques. En effet, plus de 50 chercheurs et étudiants de l’Université de Washington travailleront dans ces locaux, sous la direction de Dieter Fox, le directeur principal de la recherche robotique de NVIDIA. C’est dans ces mêmes locaux que la firme a créé ce robot de cuisine capable de fonctionner et de manipuler des objets dans une cuisine. Dans un autre style, Whirlpool avait présenté lors du CES 2018, un four connecté qui utilise la réalité augmentée. NVIDIA espère qu’à l’avenir, ce laboratoire donnera naissance à la prochaine génération de robots, qui seront capables de fonctionner en toute ergonomie dans des environnements humains, afin de les assister. Dieter Fox a déclaré que « nous voulons développer des robots qui peuvent naturellement effectuer des tâches aux côtés des personnes. Pour ce faire, ils doivent être…

Nvidia, le concepteur de matériel informatique, a réussi à réaliser une démo de jeu où le protagoniste pouvait explorer en voiture une ville dont les graphismes étaient générés par une IA à partir de vidéos du monde réel. L’ensemble était très élaboré, bien qu’encore éloigné des standards actuels. Le vice-président de la société concernant le Deep Learning (technique d’apprentissage aux IA), Bryan Catanzaro, s’est longuement exprimé à ce sujet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail de ses équipes est impressionnant. D’abord, une récolte de données Pour réaliser le jeu, les chercheurs de NVIDIA ont dû d’abord trouver des données pour que l’IA puisse apprendre à reconnaitre un environnement urbain et une situation de conduite. Une fois ceci fait, le programme classait chaque pan de l’image (la route, la voiture conduite, le ciel et les buildings …) en différentes catégories. À ce moment là, un réseau…

Afin de pouvoir travailler sur des systèmes plus intelligents, une équipe de chercheurs travaillant chez NVIDIA a élaboré une IA capable de créer de façon des IRM de synthèse du cerveau. L’imagerie médicale, peu importe sa forme, est petit à petit révolutionnée par l’IA. Effectivement, un robot entraîné en quelques jours par des années de consultations est aujourd’hui meilleur radiologue que l’Homme. Rien de bien étonnant tant les travaux sur l’image avancent à grands pas grâce à l’intelligence artificielle. Au fil du temps, des radiologies destinées à trouver des tumeurs, ou des zones cancéreuses sont de plus en plus nombreuses. Cependant, les IRM sont encore assez peu accessibles lorsqu’il s’agit d’identifier un élément anormal. C’est pour rendre les IA plus performantes et faire avancer la recherche que des employés de NVIDIA ont créé ce système capable de générer des IRM de synthèse. En collaboration avec la Mayo Clinic et le…

À l’occasion du Computex 2018, un salon informatique et high-tech à Taipei, Nvidia a annoncé une nouvelle version d’Isaac. C’est Jensen Huang, le PDG de Nvidia qui a fait cette annonce en personne. Cela fait plusieurs mois que l’entreprise parle de cette plateforme. Issac utilise Jetson Xavier, un système de calcul pour les robots autonomes et systèmes automatisés. Jensuen Huang a déclaré qu’Isaac et Jetson Xavier ont été conçus pour capturer la prochaine étape de l’innovation de l’Intelligence Artificielle. Il explique ainsi que « l’IA, combinée avec des capteurs et des servomoteurs, sera le cerveau  d’une nouvelle génération de machines autonomes […] un jour, il y aura des milliards de machines intelligentes dans la fabrication, la livraison à domicile, la logistique d’entrepôt et bien plus encore ». Isaac va permettre aux entreprises de développer et former des robots plus facilement. La plateforme comprend diverses API pour se connecter à des caméras…

L’entreprise américaine Nvidia a mis au point une IA capable de créer des vidéos qui ressemblent à s’y méprendre à la réalité … sans l’être. Il y a quelques mois, une équipe de chercheurs de Washington a été capable de créer un faux Obama, simplement en se basant sur de vraies images. Si le processus semble étrange voir impossible de prime abord, l’équipe a réussi à créer une bouche artificielle, dont les mouvements des lèves ont été synchronisés avec le son. Le choix du sujet s’est basé sur l’importante (et logique) médiatisation d’Obama, dont pas moins de 14 heures de vidéos de discours ont été analysées pour créer un réseau neuronal. Celui-ci a été utilisé pour que la bouche artificielle puisse se calquer sur le son et synthétisé avec une bouche réaliste. Bien que le processus ait encore quelques petites erreurs, il laisse entrevoir de nombreuses possibilités d’application, dont certaines…

Send this to a friend