Au mois d’avril 2021, les ventes des véhicules Tesla ont connu une baisse importante de 27% en Chine, l’un des marchés les plus importants de la firme. Comme le rapporte le South China Morning Post, cela est la conséquence de différents événements qui ne sont pas liés les uns aux autres.

L’entreprise a ainsi vendu 25 845 véhicules issus de sa Gigafactory de Shanghai en Empire du Milieu, contre 35 478 unités au mois de mars. « Une baisse des ventes de près de 10 000 unités sur un seul mois est un énorme revers pour un constructeur automobile », assure Gao Shen, un analyste basé à Shanghaï.

À la fin du mois de mars, les autorités chinoises ont interdit aux fonctionnaires et au personnel militaire du pays d’acheter des véhicules Tesla, qu’elles soupçonnent d’espionnage pour le compte du gouvernement américain grâce aux caméras qui leur servent à sonder leur environnement. Suite au tollé provoqué par cette demande, Elon Musk a tenu à rassurer les Chinois et a nié ces allégations, tandis que Tesla s’est directement exprimée sur Weibo, le Twitter chinois.

Au mois d’avril, au Shanghai Auto Show, la propriétaire chinoise d’un véhicule Tesla arborant un t-shirt avec la phrase « dysfonctionnements des freins », ainsi qu’un logo de la marque, a sauté sur l’une des voitures de la firme. Son véhicule a été victime d’un accident en février ; depuis, elle est en conflit avec Tesla car elle assure que les freins de sa voiture ont cessé de fonctionner. Deux jours après le salon automobile, la firme d’Elon Musk s’est finalement excusée pour avoir mis du temps à répondre à la demande de sa cliente, mais a nié un dysfonctionnement de son véhicule. À la suite de cet événement, de nombreux Chinois se sont plaints de l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Enfin, Tesla a également augmenté le prix de son Model Y dans le pays, ce qui a logiquement pu avoir un impact sur ses ventes. Malgré ce frein à sa croissance, la firme reste néanmoins leader dans le secteur du véhicule électrique chinois. Ses principaux concurrents, NIO, Xpeng et Li Auto sont encore loin derrière : à eux trois, ils ont vendu 70% moins de véhicules que Tesla.

Dans les années qui arrivent, le marché devrait toutefois fortement se renforcer avec des rivaux d’un tout autre calibre, Baidu et Xiaomi ayant toutes les deux affirmé leurs ambitions dans le secteur des véhicules électriques.