L’histoire naissante entre Netflix et le jeu vidéo a franchi une nouvelle étape le 2 mars. La plateforme a annoncé le rachat du studio finlandais Next Games pour 65 millions d’euros. Next Games est connu pour ses jeux mobiles free-to-play, dont certains sont déjà liés à des franchises populaires sur Netflix comme Stranger Things ou The Walking Dead.

Le conseil d’administration du studio a déjà validé son rachat

Next Games a été fondé en 2013 par Teemu Huuhtanen, figure du jeu vidéo finlandais. Il a notamment travaillé dans les entreprises à l’origine d’Angry Birds et Habbo Hotel. Son chiffre d’affaires a atteint 27,2 millions d’euros en 2020, dont 95% via les achats in-app.

Pour Mike Verdu, vice-président des jeux vidéo de Netflix, « Next Games dispose d'une équipe de gestion chevronnée, d'un solide bilan en matière de jeux mobiles basés sur des franchises de divertissement et de solides capacités opérationnelles ».

Le fondateur de Next Games et actuel PDG a affiché son enthousiasme. Il a estimé qu’en « joignant nos forces à celles du plus grand service de streaming au monde, Netflix, nous avons l'occasion de poursuivre logiquement et de manière passionnante notre stratégie de création d'expériences interactives ».

Le conseil d’administration a validé l’opération et recommande aux actionnaires de Next Games de le suivre. Si tout se passe bien elle devrait être finalisée au second trimestre 2022, au plus tard en juin.

La stratégie de Netflix est limpide : le jeu vidéo

Comme l’a remarqué TechCrunch, en relayant les données de sa plateforme CrunchBase, dans son histoire, Netflix a réalisé un nombre d’acquisitions jusqu’ici limité malgré son succès : 5 au total. Toutes sont de près ou de loin lié à l’univers du jeu vidéo.

Face à la concurrence de plus en plus féroce dans le monde du streaming, notamment de Disney, Netflix a décidé de miser sur le jeu vidéo. La plateforme a débauché Mike Verdu de Facebook pour construire de 0 sa branche gaming.

Depuis novembre 2021 les premiers jeux mobiles pour les abonnés Netflix sont disponibles sur iOS et Android, sans publicité ni achat in-app. Pour TechCrunch, ces jeux grâce à des licences stars de la plateforme, sont surtout un moyen d’étendre à différents supports les franchises Netflix, comme Stranger Things. La vente de produits dérivés des programmes via Walmart en est un autre exemple.

Cette orientation stratégique de Netflix s’inscrit surtout dans une tendance du marché du jeu vidéo en pleine effervescence. Les géants du jeu vidéo, Microsoft et Sony, ont marqué l’actualité avec des acquisitions records, l’un Activision Blizzard, l’autre Bungie. À des degrés, certes, bien moindre Netflix y participe avec l’achat du studio Night Shool en septembre 2021 et aujourd’hui Next Games.

Une arrivée à petit pas dans un secteur extrêmement concurrentiel

Le Xbox Games Pass est perçu comme une tentative de Microsoft de tendre vers le Netflix du jeu vidéo, avec un abonnement mensuel pour accéder au catalogue de la troisième entreprise mondiale du jeu vidéo. Le modèle semble en passe de s’imposer dans l’industrie du jeu vidéo.

Il semble logique que Netflix qui a participé à démocratiser ce modèle, en recherche de diversification, décide d’étendre l’offre culturelle de sa plateforme. La société est encore loin d’un Sony ou d’un Microsoft, mais CNBC note que les deux entreprises ont en partie façonné leur succès grâce à l’achat de petits studios. C’est également vrai pour le leader du secteur Tencent, qui à l’image de Netflix, a privilégié les jeux mobiles.

Comme le déclare Mike Verdu, convaincu du succès futur de Netflix dans ce nouveau secteur du divertissement, « il faut du temps pour développer des jeux que les gens aiment ». Avec Night Shool et Next Games, Netflix espère se faciliter la tâche.