Tencent a annoncé le rachat du studio de jeux vidéo britannique Sumo Digital pour le prix 1,27 milliard de dollars, a relaté The Guardian ce 20 juillet 2021. Une nouvelle acquisition qui viendra renforcer la puissance du géant chinois dans le secteur vidéoludique.

Sumo Digital tombe entre les mains de Tencent

Fondé en 2003 au Royaume-Uni, Sumo Digital a réussi à se créer un nom dans l'industrie vidéoludique grâce à des titres réputés, créés pour le compte d'autres entreprises. Sackboy : A Big Adventure, Sonic Team Racing, LittleBigPlanet 3 ou encore Crackdown 3 font notamment partie de son palmarès. Des succès qui lui ont permis d'ouvrir 14 studios de développement qui se trouvent dans cinq pays différents à travers le monde.

Ce succès a rapidement suscité l'intérêt de Tencent. Le géant chinois n'a pas hésité, dès novembre 2019, à acquérir 8,75% du capital de Sumo. Il en était, depuis, le deuxième plus grand actionnaire. Manifestement insuffisant à son goût puisque l'entreprise chinoise a finalement décidé de racheter l'intégralité du studio pour 513 pence par action, ce qui le valorise à 990 millions de livres sterling, soit environ 1,27 milliard de dollars.

En réaction à cette acquisition, Ian Livingstone, le PDG de Sumo Digital a déclaré : "Nous ne pouvions pas manquer l’opportunité de travailler avec Tencent. Elle apporterait une autre dimension à Sumo et nous donnerait l’occasion d’imprimer notre marque sur ce secteur extraordinaire, d’une manière qui était jusqu’à présent hors de portée. Tencent a fait ses preuves en matière de soutien aux équipes de gestion et à leurs stratégies existantes. Parallèlement au développement de nos propres franchises, Tencent a démontré son engagement à soutenir le travail de nos clients et a déclaré son intention de s’assurer que nous disposons des investissements nécessaires pour continuer à nous concentrer sur le travail avec nos partenaires stratégiques".

James Mitchell, directeur de la stratégie de Tencent, s'est également exprimé à ce sujet : "Tencent est heureux d'être un investisseur dans Sumo depuis 2019 et nous voyons ce projet d'alliance comme une évolution de notre partenariat. Notre entreprise a l'intention d'apporter son expertise et ses ressources pour accélérer la croissance de Sumo à la fois au Royaume-Uni et à l'étranger".

Le géant chinois n'en a pas fini avec les jeux vidéo

L'industrie des jeux vidéo est l'une des plus lucratives du moment. En 2020, elle a généré pas moins de 139,9 milliards de dollars à travers le monde. L'enjeu est donc important pour les entreprises, et Tencent l'a bien compris. Ces dernières années, le géant chinois n'a pas hésité à multiplier les investissements dans le secteur vidéoludique. Il possède désormais les studios Riot Games (League of Legends) et Supercell (Clash of Clans), en plus de détenir 40% du capital d'Epic Games (Fortnite), 9% de Frontier Developments (Planet Coaster), 5% d’Activision Blizzard (Overwatch, World of Warcraft), 5% de Paradox Interactive (Stellaris) ou encore 5% d’Ubisoft (Assassin's Creed, Rainbow Six).

Si cette écurie est déjà impressionnante en tant que telle, Tencent ne se repose pas sur ses lauriers. En mai 2021, le géant chinois a lancé pas moins de 60 jeux vidéo, et s'est associé à Microsoft. En juillet 2020, il annonçait l'ouverture d'un nouveau studio à Los Angeles. La même année, il entrait en pourparlers pour créer un géant du streaming de jeux vidéo valorisé à 10 milliards de dollars. Un objectif néanmoins rapidement enrayé par l'antitrust chinois qui cherche à reprendre le contrôle de ses géants. Il n'en demeure pas moins que les ambitions de Tencent dans l'industrie vidéoludiques ne semblent connaître aucune limite. L'acquisition de Sumo Digital en est une nouvelle fois la preuve.