RGPD

Le Président de l’ONG Internet Society France, Nicolas Chagny a déclaré qu’il assignerait Facebook devant la justice française en septembre prochain, pour non-respect du RGPD. L’an dernier, l’ONG avait déjà mis en demeure le réseau social pour les mêmes raisons. D’ailleurs, ce n’était pas la seule à demander des réparations au nom des utilisateurs, puisque l’Espagne, l’Autriche, et la Norvège en avaient fait de même. Cette poursuite constituera la première action groupée par voie judiciaire lancée dans le cadre du RGDP (règlement général sur la protection des données), qui, pour rappel, est une loi européenne entrée en vigueur en 2018. Elle a pour but de mieux protéger les données personnelles des internautes. Constituée d’associations européennes, telles que la Quadrature du Net, ou NOYB, cette action groupée sera soumise à la voie administrative sous l’autorité d’acteurs comme la CNIL en France. Cependant, cette voie ne permet pas aux utilisateurs d’obtenir d’indemnité…

Le magazine TechCrunch a présenté une nouveauté de taille dans le système d’annonce de Facebook. En effet, bientôt, les annonceurs qui utilisent une base de données client avec leurs coordonnées, dans le but de les cibler sur le réseau social, se verront appliquer quelques détails lorsque l’utilisateur cliquera sur « pourquoi est-ce que je vois ça ? ». Cette nouveauté suit un grand chamboulement dans la gestion publicitaire de Facebook. Dans les semaines et les mois qui ont suivi le scandale Cambridge Analytica, le réseau social a imposé plus de transparence, et plus de mesures sur l’utilisation des données dans un cadre promotionnel. Auparavant, il était possible d’utiliser une base de données sans même devoir prouver que l’on avait le consentement. Ce n’est plus le cas depuis juin. À présent, à partir du 28 février, les utilisateurs pourront découvrir quel « partenaire » a transmis leurs informations, ou si elles…

Nous avons d’un côté la blockchain qui existe depuis un peu plus de 10 ans officiellement avec l’anniversaire le 3 janvier dernier de Bitcoin, la première d’entre toutes les technologies de chaîne de blocs. Et de l’autre côté le RGPD (Règlement général sur la protection des données) qui est applicable depuis le 25 novembre 2018 à tous les pays de l’union européenne et à tous ceux qui manipulent des données personnelles de ressortissants européens. Cette règlementation a clairement rebattu les cartes des sociétés qui collectent et traitent des données personnelles pour faire leur business, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) en particulier, il n’y a qu’à voir la dernière amende de 50 millions d’euros infligée par la CNIL à Google pour non-respect du RGPD. Ces derniers mois on a vu beaucoup de contradiction émerger autour de l’incompatibilité de la blockchain avec les contraintes fixées par le RGPD. Pourtant…

Plusieurs groupes de consommateurs ont déposé plainte, concernant la géolocalisation de Google et un manquement au RGPD. 7 pays sont concernés, la Norvège, les Pays-Bas, la Grèce, la République Tchèque, la Slovénie, la Pologne et la Suède. Le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) dénonce des « pratiques trompeuses » de la part de Google. Notamment au niveau de la fonction localisation. Toujours selon le BEUC, cette fonctionnalité n’est pas réellement activable ou non. Google est capable de suivre la position d’un utilisateur même lorsque que ce paramètre est désactivé. Pour être totalement invisible il existe un deuxième paramètre à désactiver, qui empêche le suivi GPS. C’est ce manque d’information de la part de la filiale d’Alphabet qui dérange les utilisateurs des pays respectifs. Une lourde amende est prévue Si ces plaintes sont retenues, de lourdes sanctions pourraient encore une fois s’abattre sur le géant américain. Google a répondu…

En avril dernier, peu de temps avant l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des des Données (RGPD), le cabinet d’étude IDC révélait que seules 29 % des petites et 41 % des moyennes entreprises en Europe avaient pris les mesures nécessaires pour être conformes dans les temps. Si de nombreuses organisations rencontrent encore des difficultés pour respecter leurs obligations, le RGPD est désormais bien à l’ordre du jour. De plus, la protection des données figure parmi les principaux risques auxquels les entreprises devraient être confrontées en 2019 ; il ressort d’ailleurs que 58 % d’entre elles estiment que la mise en conformité au RGPD demande une attention particulière, sous peine de sanctions significatives. La protection des données à caractère personnel est en train de devenir une priorité, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, et il devient urgent que les entreprises, qui afficheraient un certain retard…

Qui n’a jamais entendu parlé du CES de Las Vegas ? Personne ! Et pour cause, le Consumer Electronics Show est depuis quelques années le rendez-vous à ne pas manquer pour les startups du monde entier. Pourtant, d’après Gary Shapiro, son président, la nouvelle politique de protection des données relatives au RGPD pourrait rapidement devenir un frein à l’innovation en Europe, si elle demeure aussi stricte. Pour quelles raisons le RGPD est-il perçu comme un frein à l’innovation en Europe par le président du CES de Las Vegas ? Pour la 6e année consécutive, une convention startup est organisée par le CES de Las Vegas, en marge du Mondial de l’Auto de la Porte de Versailles. Cet événement doit permettre de repérer les concepts à forte valeur ajoutée avant la grand-messe de janvier prochain. Lors d’une interview à l’AFP, Gary Shapiro a déclaré : « La France compte beaucoup de startups, mais elle va rater…

Qui n’a pas entendu parler du RGPD durant ces derniers mois ? Date effective fixée au 25 Mai dernier, l’objectif de ce nouveau règlement européen est de protéger et limiter l’usage des données à caractère personnel. On entend beaucoup parler du RGPD autour de l’e-mailing marketing, des réseaux sociaux … mais avez-vous pensé à vos tags ? Ces Javascript vous en disent beaucoup sur vos utilisateurs et le succès de vos campagnes marketing. Mais ils représentent aussi un risque pour les data que vous manipulez. Votre To Do List pour être en conformité avec le RGPD Selon la CNIL, pour être en conformité avec le RGPD, vous devez notamment : • Etablir un registre de traitement des données, • Faire le tri dans les données collectées, • Respecter le droit des personnes, • Sécuriser les données. Le registre de traitement des données consiste à référencer en détail tous les activités relatives à…

Send this to a friend