Le 15 septembre 2020, Facebook a annoncé la mise en place d’un fonds de 4,3 millions de dollars (de l’ordre de 3,6 millions d’euros) pour subventionner plus de 3 000 PME indiennes. L’aide prendra deux formes : argent réel et crédit publicitaire.

Selon un rapport corédigé par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Banque mondiale et Facebook, un tiers des PME indiennes risquent de faire face à une baisse de leur solvabilité. “À la suite de la pandémie, la relance des petites entreprises sera cruciale pour l’économie indienne, nous voulons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider. Aujourd’hui, nous renforçons notre engagement en annonçant la subvention pour les petites entreprises indiennes”, explique le responsable de Facebook Inde, Ajit Mohan.

Les prêts représentent la part majoritaire de l’aide attribuée par Facebook. Pour en bénéficier, les entreprises doivent être basées à New Delhi, Gurgaon, Mumbai, Hyderabad et Bangalore, villes dans lesquelles Facebook est implanté. Elles peuvent d’ores et déjà faire leurs demandes de prêt.

Facebook lance un programme d’investissement pour les entreprises indiennes

Cette enveloppe s’inscrit dans un programme plus vaste de 100 millions de dollars américains (environ 84 millions d’euros) lancé en mars 2020. Facebook, en partenariat avec les startups Qwikcilver et PayU, a mis en place un système de cartes-cadeaux. Sur Facebook et Instagram, un bouton pour acheter des cartes cadeaux a fait son apparition. Pour les entreprises cela représente des liquidités immédiates sans un achat immédiat. En outre, avec le contexte sanitaire un système de paiement dématérialisé a tout son intérêt.

Cartes cadeaux sur Facebook et Instagram

Facebook lance un système de carte cadeaux en Inde. Image : Facebook

Le géant américain suit de près les entreprises indiennes. En mars 2020, il a investi 5,7 milliards de dollars (quelque 4,8 milliards d’euros) dans la société Jio Platforms. Le groupe couvre des services variés : TV, vidéo à la demande, streaming musical, application de messagerie, vidéo-conférence, moteur de recherche, médias, télécommunications, cloud, application santé, jeux vidéo, etc. Les deux entreprises ont déclaré qu’elles travailleront ensemble pour fournir des services aux 60 millions d’entreprises présentes l’Inde.

Le groupe Facebook se veut incontournable en Inde

Il y a 10 ans, Facebook était à peine présent en Inde, où la couverture internet était faible. Le pays comptait moins de 100 millions d’utilisateurs pour environ 1,2 milliard d’habitants. Le marché, encore en croissance, a donc représenté des perspectives de développement très intéressantes, et Facebook a su en tirer profit. Aujourd’hui, le pays compte 500 millions d’internautes et 400 millions d’entre eux utilisent WhatsApp. Selon la société de conseil App Annie, l’application de messagerie au logo vert est la plus utilisée dans le pays.

En termes de bénéfices, l’Inde n’est actuellement pas le pays le plus lucratif pour le réseau social, mais cela ne veut pas dire qu’il est sans intérêt : “L’Inde est au coeur d’une transformation économique et sociale dans laquelle le numérique a un rôle crucial à jouer. […] Le rythme de cette transformation n’a pas d’égal ni dans l’histoire de l’humanité ni dans la transformation numérique en cours dans les pays du monde entier”, déclare Ajit Mohan. C’est dans ce contexte que la version bêta de WhatsApp Pay – solution de paiement – a été lancée en 2018.