C’est une nouvelle toute fraîche : WhatsApp serait en pourparlers avec plusieurs sociétés indonésiennes pour lancer un service de paiement sur sa plateforme. Le pays pourrait devenir le deuxième, après l’Inde, dans lequel WhatsApp introduit des services de paiement.

Après l’Inde, l’Indonésie

Contrairement à ce qu’il se passe en Inde où WhatsApp permet de payer directement grâce à la plateforme, en Indonésie, les utilisateurs de l’application pourront simplement stocker leurs portefeuilles numériques locaux. Les réglementations en matière de licences de paiement sont trop strictes. De nombreux experts estiment que le développement de WhatsApp en Indonésie pourrait devenir un modèle à dupliquer pour l’entreprise, sur d’autres marchés émergents.

Contrairement aux idées reçues, l’Indonésie est un pays en plein développement. Il s’agit d’ailleurs de la plus grande économie d’Asie du Sud-Est. Avec ses 260 millions d’habitants, le pays est l’un des cinq plus grands marchés pour WhatsApp, avec près de 100 millions d’utilisateurs. L’industrie du commerce électronique du pays doit tripler d’ici 2025 pour atteindre les 100 milliards de dollars (903 millions d’euros).

WhatsApp discute avec 3 sociétés

Parmi les sociétés avec lesquelles WhatsApp discute actuellement, nous retrouvons : ride hailer Go-Jek, DANA, soutenue par la société chinoise Ant Financial, et la start-up fintech OVO, qui appartient au conglomérat indonésien Lippo Group et qui est également soutenue par la société Grab. Les accords avec ces trois entreprises devraient être finalisés sous peu. WhatsApp a également engagé les discussions avec la banque publique Bank Mandiri qui a développé son propre portefeuille numérique.

Plus tôt dans l’année, Mark Zuckerberg, président de Facebook, avait annoncé le déploiement des paiement électroniques via WhatsApp, dans plusieurs pays au cours de l’année 2019. Il disait à l’époque, “nous envisageons d’introduire les paiements numériques dans plusieurs pays cette année”.