Au début du mois de juillet 2020, l’application TikTok a été bannie en Inde suite à un affrontement meurtrier entre les forces indiennes et chinoises. Instagram n’a pas tardé à se saisir de cette occasion puisque seulement quelques jours après cette annonce, le réseau social appartenant à Facebook a décidé de commencer le déploiement de Reels dans le Sous-Continent, rapporte Business Insider. Pour rappel, cette fonctionnalité a été créée par Instagram dans l’objectif de concurrencer TikTok.

Instagram mise sur Reels pour concurrencer TikTok

Alors que TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises viennent tout juste d’être bannies en Inde, Instagram se saisi de cette opportunité pour déployer Reels dans le Sous-Continent. D’abord lancée au Brésil au mois de novembre 2019, cette nouvelle fonctionnalité représente, pour le réseau social de Mark Zuckerberg, un moyen de faire face au succès fulgurant de TikTok, qui a récemment passé le cap des 2 milliards de téléchargements.

En effet, Reels offre aux utilisateurs d’Instagram la possibilité de créer des vidéos courtes, très similaires à celles de l’application chinoise. Grâce à des outils d’édition simplifiés, les adeptes du réseau social appartenant à Facebook ont la possibilité de rendre leurs créations plus animées et créatives, et le tout, sur fond musical. Pour Facebook, maison-mère d’Instagram, cette fonctionnalité est d’autant plus importante puisqu’elle fait suite à l’échec de Lasso, application récemment fermée et dont l’objectif, à son lancement en 2018, était de concurrencer TikTok.

Contacté par Business Insider, un porte-parole de Facebook a confirmé à demi-mot l’expansion de sa fonctionnalité en Inde : “Nous prévoyons de commencer le test d’une version actualisée de Reels dans d’autres pays. Reels est un moyen amusant et créatif pour les gens de s’exprimer et de se divertir. Nous sommes ravis de présenter cette nouvelle version à un plus grand nombre de membres de notre communauté mondiale”.

L’Inde, un marché clé pour les secteurs de la technologie et du digital

Avec plus d’1,3 milliards d’habitants, l’Inde représente un marché que les géants du digital et du secteur technologique s’arrachent. Pour preuve, on retiendra les exemples d’Amazon qui a décidé d’y lancer un service de livraison de nourriture, d’Apple qui va y ouvrir un magasin en 2021 ou encore de Facebook qui a investit 5,7 milliards de dollars chez Reliance Jio, branche télécommunication du conglomérat indien Reliance Industries.

Alors, en bannissant TikTok, l’Inde a frappé un coup fort qui non-seulement bénéficie déjà à des applications locales, mais qui laisse également le champ ouvert à Instagram pour prendre de l’avance face à son plus grand concurrent actuel. Une avance que le réseau social appartenant à Facebook semble manifestement prêt à saisir, et plutôt deux fois qu’une.