Après avoir tenté de concurrencer Spotify et Apple Music avec Resso, c’est du cas Tencent que ByteDance a décidé de s’occuper. Selon Bloomberg, l’entreprise serait en train de préparer de quoi concurrencer le leader du marché du jeu vidéo sur mobile.

ByteDance préparerait son coup depuis plusieurs mois

Tencent est le spécialiste en matière de jeux vidéos sur mobile, et cela depuis plus d’une décennie. C’était sans compter sur ByteDance qui est bien décidé à s’imposer dans le domaine. Pour cela, la société mère de TikTok préparerait secrètement son plan d’action depuis plusieurs mois. Discrètement, la société aurait racheté des studios de jeux et des droits exclusifs de distributions de titres. Pour compléter son offre, ByteDance aurait aussi recruté et notamment démarché les plus grands talents travaillants pour son rival. Plusieurs offres d’emploi ont par ailleurs été repérées et toutes concernent des techniques utilisées pour concevoir des jeux vidéos. Au final, c’est une équipe de 1 000 personnes qui pourrait être formée.

L’objectif final de ByteDance serait de proposer ses premiers jeux d'ici le printemps prochain. Ces jeux s'adresseront d'abord lieu aux joueurs chinois, puisqu’il faut détrôner ceux appartenant à Tencent, leader sur le marché dans le pays. Puis à tous les autres joueurs, à l’échelle mondiale donc. Il est bon de penser que ByteDance pourrait être l’entreprise capable de détrôner Tencent, dans la mesure où elle a déjà su tenir tête au géant Alibaba.

Une solution pour diversifier ses revenus

Si pour l’heure, ni Tencent ni ByteDance n’ont accepté de commenter le sujet, Tencent a déjà vu son action légèrement baisser. Celle-ci a, en effet, chuté de 0,6% lundi matin.

De son côté, ByteDance pourrait développer cette opportunité pour continuer à diversifier ses revenus. Ainsi, après avoir dévoilé son premier smartphone et lancé son application de streaming musical, ByteDance continu de s’intéresser aux domaines qui marchent actuellement. Cette investissement pourrait aussi servir d'investissement en prévention d’une potentielle perte de revenus. En effet, il y a d’abord l’économie chinoise qui montre des signes de faiblesse, mais surtout son application TikTok qui connaît une phase compliquée. Notamment aux États-Unis où elle est épinglée et bannie par les armées. Pour ne plus être liée à ces problèmes, ByteDance pourrait d’ailleurs vendre l’application aux courtes vidéos.