hacking : toute l'actualité sur siecledigital.fr

hacking

C’est la société FireEye qui a relayé les faits. D’après l’agence de sécurité, le groupe surnommé Advanced Persistent Threat 41, composé de hackers chinois, aurait réussi à extorquer de l’argent par le biais de l’industrie du jeu vidéo. 14 pays ont déjà été touchés par APT41 Le groupe de pirates chinois serait actif depuis au moins 2012, mais ne s’est fait réellement connaître que depuis 2014. Les hackers sont bien connus pour avoir attaqué de nombreuses grandes entreprises comme Asus, NetSarang, et CCleaner durant ces dernières années. Motivé à la fois par des actions d’espionnage que par des demandes de rançons, Advanced Persistent Threat 41 a lancé plusieurs campagnes de collectes de renseignements avant des évènements politiques cruciaux. Depuis ses débuts, le groupe s’en est pris à des sociétés situées dans au moins 14 pays, dont la France, l’Inde, Singapour, la Corée du Sud, le Royaume-Uni et les États-Unis, ce qui…

C’est Troy Hunt qui a, le premier, découvert cet incroyable pot-aux-roses. Ce spécialiste australien de la sécurité sur le web passe son temps à repérer les méfaits des hackers et les données personnelles sensibles qu’ils récupèrent. Son service Have I been Pwned ? permet à tout un chacun de savoir si ses données personnelles ont été hackées. Première découverte début janvier 2019 Début janvier, donc, il y ajoute pas moins de 773 millions d’adresses uniques et 21 millions mots de passe. Cette base de données piratées prend alors le nom de Collection #1, du nom de son fichier source partagé. Au total, ce sont 1,16 milliard de combinaisons mail-mot de passe. Un fichier pesant pas moins de 87 Go. Un très gros poisson, donc, stocké sur MEGA, le service de cloud de Kim Dotcom. Ne le cherchez pas, il a disparu, les pirates l’ont supprimé dès que les médias ont…