Après Facebook, c’est au tour des données de LinkedIn de fuiter. En effet, ce serait celles de 500 millions d’utilisateurs qui auraient été extraites et mises en vente. Le pirate ...