Intel, le géant américain des composants électroniques, a annoncé à ses employés basés en Irlance qu'ils avaient la possibilité de prendre trois mois de congé sans solde s'ils le souhaitaient. Cette offre leur a été proposée afin de réduire les coûts de l'entreprise dans un contexte économique difficile.

Plusieurs mesures ont été prises par Intel pour baisser ses dépenses

Après avoir signé plusieurs trimestres décevants, Intel a décidé de mettre en place plusieurs mesures afin de limiter ses pertes financières. Tout d'abord, la firme a annoncé une vague de licenciements en octobre 2022 qui pouvait toucher ses 113 700 employés. Elle a également pris le temps de séparer son activité de fondeur de ses autres divisions, notamment pour éviter qu'elle ne soit touchée de plein fouet par la baisse des revenus de l'entreprise.

Enfin, elle a proposé récemment, selon The Register, à ses employés de l'usine de fabrication de Leixlip, en Irlande, de prendre trois mois de congés volontaires. « La fidélisation de nos talents de fabrication est un élément clé du positionnement d'Intel pour une croissance à long terme. Les programmes de congés volontaires nous permettent de réduire les coûts à court terme et d'offrir aux employés des options de congés intéressantes », précise Intel dans son communiqué.

Intel fait partie de ces nombreuses entreprises tech qui ont perdu de l'argent dans le contexte économique actuel. La hausse des taux d'intérêt, l'inflation due à la guerre en Ukraine, et la difficulté croissance pour obtenir les matières premières nécessaires à la fabrication des semi-conducteurs n'ont pas aidé le secteur de la tech qui est en crise.

Malgré les difficultés financières, Intel continue à investir en Europe et aux États-Unis

Malgré la baisse de ses revenus, Intel n'a pas mis un coup de frein à ses investissements. L'entreprise de Pat Gelsinger prévoit de construire de nombreuses usines un peu partout dans le monde. Elle va tout d'abord s'implanter plus durablement en Europe. L'Allemagne est le pays qui va le plus en profiter, avec une installation à Magdebourg, dans l'est du territoire. Intel devrait recevoir une grosse somme d'argent, estimée à plusieurs milliards d'euros, de la part de l'Union européenne. Cette enveloppe devrait lui permettre d'assurer la construction de son usine.

Le géant des semi-conducteurs va aussi s'étendre dans son pays d'origine, les États-Unis. Il a annoncé en mars 2021, l'agrandissement de son site phare à Chandler, en Arizona. Le projet devrait coûter 30 milliards de dollars alors qu'il était initialement prévu à 20 milliards de dollars. Pour pallier cette augmentation des coûts de construction, Intel s'est associé au fonds d'investissement Brookfield qui lui fournira l'argent qui manque à la firme pour boucler son projet. Les deux organismes seront copropriétaires de ces nouvelles usines.