Après des mois de suspens et plusieurs rencontres avec de nombreux chefs d'État, Pat Gelsinger, le CEO d'Intel a dévoilé ses ambitions dans un communiqué de presse diffusé le 15 mars 2022. Intel annonce un investissement massif en Europe pour construire de nouveaux sites de production de semi-conducteurs. L'Allemagne, la France, l'Irlande, l'Italie, la Pologne et l'Espagne sont concernés.

Intel met 33 milliards d'euros sur l'Europe

En Allemagne, Intel va construire un nouveau « méga-site de fabrication de semi-conducteurs de pointe » pour 17 milliards d'euros. C'est le plus gros investissement de l'américain dans le plan annoncé et probablement le plus important jamais réalisé dans le pays. En Irlande, le géant technologique prévoit d'agrandir une usine existante pour 12 milliards d'euros. Au total, Intel va investir 33 milliards d'euros pour améliorer ses capacités de production en Europe.

Au cours de la prochaine décennie, la stratégie du groupe est d'investir 80 milliards d'euros au sein de l'Union européenne. La construction du nouveau site allemand doit commencer au cours du premier semestre 2023. La production pourra démarrer en 2027. Cette gigantesque usine se trouvera à Magdebourg. Cette nouvelle fonderie ne fabriquera pas seulement des produits Intel mais devrait également contribuer à la production de puces pour les clients d'Intel Foundry Services.

L'Allemagne, la France, l'Irlande, l'Italie, la Pologne et l'Espagne sont concernés

Ce projet doit entraîner la création de 7 000 emplois en Allemagne pour la fabrication de l'usine et 3 000 emplois permanents chez Intel lorsque l'usine sera fonctionnelle. Selon Pat Gelsinger, « les investissements que nous prévoyons constituent une étape majeure tant pour Intel que pour l'Europe. La loi sur les puces électroniques instaurée par l'Union européenne va permettre une progression spectaculaire pour la position de l'Europe dans le secteur des semi-conducteurs ».

En France, l'installation de deux centres de recherche sur le plateau de Saclay doit créer 1 000 emplois en dix ans. En Italie, un investissement de 4,5 milliards d'euros doit également permettre la création d'une usine de pointe et 1 500 nouveaux emplois chez Intel ainsi que 3 500 emplois supplémentaires chez les fournisseurs et les partenaires. Cette nouvelle usine sera novatrice. Intel et l'Italie entendent faire de cette installation une première en son genre dans l'Union européenne, grâce à des technologies nouvelles et innovantes.

Intel assure que cet investissement doit également permettre la réalisation du Green Deal européen. On peut lire dans le communiqué de presse du géant américain que « des puces plus efficaces peuvent réduire la consommation d'énergie de la prochaine vague de matériel numérique tout en favorisant les solutions de calcul intensif et d'intelligence artificielle ».