Malgré les confinements répétés en Chine et la pénurie des composants électroniques qui n'en finit pas, le constructeur automobile américain spécialisé dans les voitures électriques a signé un meilleur deuxième trimestre que prévu. Les difficultés de Tesla et de son dirigeant Elon Musk sont pour autant réelles.

Tesla enregistre un profit intéressant malgré la baisse de ses livraisons

Dans un communiqué publié le 20 juillet 2022, Tesla a présenté ses résultats du deuxième trimestre 2022. Sur la période entre avril et juin 2022, le bénéfice net de Tesla s'élève à 2,3 milliards de dollars. Un chiffre presque deux fois plus élevé qu'à la même période l'an dernier. Néanmoins, les profits de l'entreprise n'ont pas atteint un record contrairement aux six derniers trimestres où Tesla dégageait des bénéfices nets plus importants que le trimestre précédent.

Ces résultats s'expliquent par une baisse des livraisons de 18 % par rapport au dernier trimestre, due à la fermeture de l'usine de Shanghai pendant plusieurs semaines, confinement oblige. L'entreprise a livré un total de 254 695 véhicules au deuxième trimestre 2022, un chiffre honorable. Petite déception pour la société au niveau de son chiffre d'affaires pointant à 16,9 milliards de dollars.

Pour tenter de faire face à la pénurie des semi-conducteurs affectant le secteur automobile, Tesla avait annoncé en juin, la suppression d'environ 3,5 % des effectifs et l'augmentation du prix de ses voitures, passant à 48 840 dollars pour le modèle le moins cher.

Elon Musk a vendu trois quarts des Bitcoins de Tesla

L'évènement le plus surprenant du deuxième trimestre 2022 chez Tesla est l'annonce de la vente de près de 75 % des actifs en Bitcoin de la firme pour une valeur de 936 millions de dollars. Ses avoirs actuels s'évaluent aujourd'hui à 218 millions de dollars. En tout, la société possède 10 725 bitcoins, contre 42 902 en janvier 2021. À noter que l'entreprise avait acheté pour 1,5 milliard de dollars de Bitcoin à la fin de l'année 2020.

Elon Musk a apporté des précisions quant à la vente de ces bitcoins en masse : « La raison pour laquelle nous avons vendu une partie de nos avoirs en bitcoins était que nous ne savions pas quand les confinements en Chine dus au Covid-19 allaient s'alléger. Il était donc important pour nous de maximiser notre position de trésorerie, étant donné l'incertitude des restrictions liées au Covid-19 en Chine ». Le PDG de Tesla ne le cache pas : la dépréciation du bitcoin ayant perdu près de 70 % de sa valeur en six mois a nui à la rentabilité de Tesla au deuxième trimestre.

Le Bitcoin et Elon Musk, c'est une longue histoire. Si au début de l'année 2021, il était possible d'acheter un véhicule Tesla grâce au Bitcoin, Elon Musk s'était ravisé en cours d'année, considérant la cryptomonnaie comme trop énergivore et pas assez écologique.

Pas de Tesla Cybertruck avant le second semestre 2023

En parallèle de l'annonce des résultats de Testa pour la période avril/juin 2022, Elon Musk en a profité pour donner des nouvelles du Cybertruck. Le patron de SpaceX a confié aux investisseurs qu'il espère que les livraisons de son pick-up 100% électrique puissent débuter à compter de mi-2023. Cela fait maintenant plus de trois ans que la firme avait annoncé au grand public, l'arrivée prochaine du Cybertruck, son véhicule tout-terrain aux allures audacieuses.

Tesla Cybertruck

Le modèle Cybertruck que devrait proposer Tesla d'ici 2023. Image : Tesla.

Pour finir, Tesla a fait référence à sa division dédiée aux tuiles solaires qu'elle dispose sur le toit de ses véhicules. Le département a enregistré un trimestre record, augmentant le déploiement de sa technologie de 25 % par rapport au même trimestre, l'an dernier. En tout, c'est l'équivalent de 106 mégawatts qui ont été installés entre avril et juin 2022. Des résultats positifs, malgré le fait que ses panneaux solaires fassent l'objet d'une enquête aux États-Unis. Le bilan de Tesla est finalement positif, malgré une conjoncture difficile.