Le nouveau confinement chinois soulève de nouveau de graves problèmes économiques. À Shanghai, les habitants sont toujours confinés. Tesla vient juste de relancer la production de sa Gigafactory et selon un récent rapport de Bloomberg, l'entreprise d'Elon Musk obligerait ses employés à dormir sur place pour rattraper le temps perdu.

Les employés de Tesla sont contraints de dormir dans la Gigafactory

Après une fermeture de trois semaines due à une nouvelle vague de contaminations au Covid-19 à Shanghai, Tesla a décidé de distribuer des sacs de couchage et des matelas à ses employés, pour qu'ils restent sur place la nuit. Ils sont contraints de dormir à même le sol. Une obligation de leur employeur pour rattraper le temps perdu à cause de ce nouveau confinement. Depuis plusieurs semaines, les multinationales font pression sur le gouvernement pour que les restrictions soient levées, afin que la production puisse reprendre.

Aujourd'hui, la situation est ambiguë dans la région de Shanghai. Les entreprises ont reçu l'autorisation pour relancer la production, mais le confinement de la ville est toujours en vigueur. Pour respecter cette politique les industriels sont « obligés » de confiner leurs salariés dans les usines. C'est une solution qui semble convenir à Tesla. Le constructeur automobile américain a envoyé une lettre à ses employés dans laquelle sont détaillées les conditions dans lesquelles ils seront contraints de vivre au cours des prochaines semaines.

Des règles strictes ont été définies pour cette nouvelle vie en collectivité

Des zones ont été désignées pour faire dormir les employés de l'usine, une pour la restauration et une autre pour les douches. Selon le mémo envoyé aux employés, trois repas par jour seront distribués et une allocation de 400 yuans (55 euros) permettra de dédommager les salariés de la Gigafactory pour cette situation inconfortable. Tesla précise qu'une politique visant à éviter la propagation du Covid-19 au sein de l'usine sera mise en place. Les employés devront se tester tous les jours pendant les trois premiers jours, faire contrôler leur température deux fois par jour et se laver les mains quatre fois par jour.

Les entreprises qui souhaitent reprendre leur activité ont dû à Shanghai ont dû soumettre aux autorités sanitaires locales des plans détaillés sur la manière dont elles allaient empêcher la propagation du Covid-19 sur leurs lieux de travail avant d'obtenir un feu vert. Ce système « en circuit fermé » serait déjà effectif dans la Gigafactory de Tesla depuis lundi 19 avril. Les employés vont vivre dans l'usine jusqu'au 1er mai. La nouvelle Gigafactory produit un peu moins de 2 000 voitures par jour, ce qui signifie qu'elle a perdu environ 40 000 unités depuis le début du confinement.

Le cas de Tesla n'est pas isolé. De nombreux employés dorment depuis plusieurs jours au pied de leur bureau. C'est le cas dans plusieurs banques et autres institutions financières de Shanghai.