Google, Huawei et Microsoft conservent leur place sur le podium des entreprises les plus actives dans le domaine de la R&D (recherche et développement) au niveau mondial, mais aussi au sein de l'Union européenne. On constate une nouvelle fois que les entreprises américaines et chinoises sont les piliers de la R&D.

Le Covid-19 a freiné les investissements en R&D

Dans son étude, la Commission européenne dresse le panorama des investissements globaux planétaires réalisés par les 2 500 entreprises ayant dépensé le plus en R&D. Premier constat : la pandémie de Covid-19 a freiné les investissements en R&D à travers le monde en 2020. C'est important de le souligner cat c'est une première en 10 ans.

Évolution des investissements en R&D depuis 2012. Graphique : Commission européenne.

Il faut regarder en détail pour comprendre les grands changements qui se produisent actuellement. Certains secteurs comme l'automobile, l'aérospatial ou la défense ont ralenti leurs investissements, tandis que ceux des entreprises de la tech ont augmenté. La Commission précise que « malgré la baisse de leurs investissements en R&D, les entreprises européennes du secteur automobile représentent toujours la plus grande part de ce secteur au niveau mondial et investissent beaucoup plus que leurs homologues américains et chinois ».

Les entreprises de l'Union européenne consacrent 33,6% de leurs investissements en R&D au secteur de l'automobile, tandis que les États-Unis n'y consacrent que 5,6% et la Chine 9,3%. A contrario, les entreprises européennes ne consacrent que 21,5% aux investissements dans la tech, contre 56,5% pour les États-Unis et 45,7% pour la Chine. Voici la répartition des investissements en R&D au sein de l'Union européenne :

Répartition des investissements en R&D en fonction des secteurs. Graphique : Commission européenne.

En revanche, les entreprises de la tech ont profité de la pandémie pour augmenter leurs investissements en R&D, dans l'objectif de développer de nouvelles solutions technologiques. La preuve tout récemment avec IBM qui a inauguré son plus grand centre R&D dédié à l'IA, à Paris-Saclay, en Finlande avec l'installation du centre R&D d'Amazon pour son robot de livraison Scout, ou encore avec Qualcomm qui a récemment installé son centre d'innovation dédié à la 5G à Lannion en Bretagne.

Une seule entreprise française dans le top 500

Deuxième constat : sur les 2 500 entreprises étudiées, seulement 401 sont européennes. Sans grande surprise, les entreprises américaines sont les plus nombreuses (779, soit 38 %), devant les entreprises chinoises (597). Si Google, Huawei et Microsoft sont les trois plus grandes entreprises en termes d'investissements en R&D, Apple et Facebook sont sur le point de les rattraper.

Le top 10 reste le même que l'année dernière. Dans l'ordre, on retrouve Alphabet, Huawei, Microsoft, Samsung, Apple, Facebook, Volkswagen, Roche, Intel et Johnson & Johnson. Ces dix sociétés cumulent près de 150 milliards d'euros d'investissements en R&D en 2020. Globalement, les entreprises ont vu leurs investissements en R&D diminuer de 2,2% en 2020.

Évolution des investissements entre 2019 et 2020, en fonction des régions du monde. Graphique : Commission européenne.

Seules les entreprises de la santé et de la tech ont vu leurs investissements augmenter de manière significative. Le montant total des investissements en R&D dans le monde en 2020 atteint 908,9 milliards d’euros. Une seule entreprise française fait son entrée dans le top 500 cette année. Faurecia est un équipementier automobile qui fabrique des sièges dans le monde entier avec ses 266 usines. La SNCF, anciennement 371e du classement, recule de 146 places.