Lors de la Dreamforce, la conférence annuelle de Salesforce destinée à ses clients, la firme a annoncé l’intégration de nouvelles fonctionnalités pour Slack, dont elle a finalisé le rachat en juillet dernier pour 27,7 milliards de dollars. Le mot d’ordre : répondre aux défis du travail hybride.

Une solution vidéo simple pour éviter les longues réunions

C’était prévu et c’est chose due. Après l’arrivée de premiers outils de Salesforce sur Slack au mois d’août, la conférence Dreamforce est l’occasion pour l’éditeur de solutions CRM de largement étoffer la messagerie instantanée professionnelle. Dès aujourd’hui, la fonctionnalité Clips est disponible sur Slack.

Celle-ci permet aux utilisateurs d’enregistrer des vidéos pour partager leurs avancées et de les envoyer à leurs collaborateurs via la messagerie, ces derniers peuvent ensuite les visionner lorsqu’ils sont disponibles et y répondre via message écrit, vidéo ou audio. L’objectif est simple : offrir davantage de flexibilité aux travailleurs, notamment en télétravail, afin d’éviter de devoir trouver un créneau horaire adapté à tous pour une visioconférence alors que parfois, une réunion n’est pas nécessaire. « Ils sont [les Clip] facilement partageables avec les personnes qui n'étaient pas présentes, et elles reçoivent quand même la mise à jour. Ils sont disponibles dans les archives, ce qui permet de revenir en arrière et de trouver les réponses aux questions qu’on se pose ou de retracer les origines de telle ou telle décision », précise Stewart Butterfield, le PDG de Slack.

Clips est une déclinaison de la fonctionnalité Huddles, lancée au mois de juin dernier et permettant d’avoir des conversations audio rapides avec ses collègues. Il s’agit d’ailleurs de l’outil Slack adopté le plus rapidement par les utilisateurs de l’application, démontrant un besoin de pouvoir communiquer de manière fortuite pour aller droit au but sans pour autant s’attarder.

GIF montrant comment Clips fonctionne sur Slack.

Clips est une alternative courte et simple aux longues réunions en visioconférence. Image : Slack

Slack et Salesforce se lient davantage

Slack Connect va également s’enrichir. Si auparavant, la messagerie ne permettait que d’échanger en interne, cette fonctionnalité offre, depuis le mois de juin 2020, la possibilité de communiquer avec des collaborateurs externes ou des clients. Jusqu’alors, cela ne pouvait se faire qu’avec des Slack payants. Les firmes ayant recours à Entreprise Grid, la solution destinée aux grands groupes, vont, dès cet automne, pouvoir utiliser cette alternative.

Au total, Slack a annoncé seize intégrations des outils de Salesforce. Cela concerne notamment MuleSoft, Tableau, ainsi que les fameuses salles de deal du fournisseur de logiciels. Une version de Slack certifiée sécurisée pour être utilisée par les gouvernements et baptisée GovSlack a, elle aussi, été annoncée.

Les outils dédiés au travail hybride deviennent légion

La vision de Slack par Salesforce n’est plus un secret pour personne. La messagerie est en train de devenir le point central connectant les différents produits de l’entreprise, de la même manière que Teams pour Microsoft, ou plus largement de Gmail pour Google. « SalesForce compte environ 10 millions de développeurs dans son écosystème, et nous nous sommes donc concentrés sur la connexion de notre plateforme à Slack pour l'écosystème des développeurs. Nous considérons Slack comme la nouvelle couche d'engagement pour SalesForce. Nous pensons que la grande majorité des utilisateurs resteront sur Slack pour faire leur travail », explique Rob Seaman, vice-président senior de Slack chez SalesForce, au média The Verge.

C’est sans surprise que les grandes entreprises de la tech axent désormais leurs outils professionnels sur le travail hybride, qui s’est très largement démocratisé suite à la pandémie de Covid-19 et qui devrait perdurer après. En effet, selon un sondage réalisé en France par OpinionWay pour Slack, 38 % des salariés se disent prêts à changer d’employeur si celui-ci venait à imposer le retour du présentiel à 100 %, un chiffre qui atteint les 57 % chez les moins de 35 ans.

Les solutions digitales offertes par Slack, s’inscrivant dans la lancée de ses principaux concurrents, sont donc bel et bien ancrées dans une tendance qui semble bien partie pour perdurer, offrant davantage de flexibilité aux entreprises et à leurs employés sans perdre de vue la productivité.