La semaine dernière, le co-fondateur de Slack Stewart Butterfield, a annoncé qu'il quitterait son poste de PDG seulement deux ans après le rachat par Salesforce. La direction du groupe américain a décidé de placer Lidiane Jones à la tête de Slack.

Lidiane Jones remplace Stewart Butterfield à la tête de Slack

Comme l'explique Techcrunch, cette femme ne sort pas de nulle part. Lidiane Jones vit dans la région de Boston et travaille chez Salesforce depuis trois ans. Elle a rapidement gravi les échelons. Elle a commencé en tant que chef de produit au sein de la division « Commerce Cloud ». Elle a été promue global manager de ce département, avant sa dernière promotion cette semaine comme CEO de Slack.

Avant cela, elle a passé 13 ans chez Microsoft à travailler sur divers aspects produits, de Microsoft Excel à Microsoft Project, en passant par Office et Azure Machine Learning. Elle a également passé près de 4 ans chez Sonos en tant que vice-présidente du produit. À la tête de Slack, Lidiane Jones va devoir trouver le juste milieu entre l'expérience utilisateur et les exigences de l'entreprise. Dans son annonce d'adieu Stewart Butterfield a fait l'éloge de sa remplaçante.

Il semble qu'il l'apprécie sincèrement. Il a écrit ceci : « vous allez l'adorer. Elle est pragmatique, perspicace, passionnée, créative, gentille et curieuse. Avant Salesforce, elle a passé quatre ans à diriger les produits chez Sonos, où elle est tombée amoureuse de Slack. Elle a un profond respect pour notre approche du produit, notre obsession du client et notre culture unique. Elle est l'une des nôtres ».

Pour Anand Thaker, fondateur de plusieurs startups et fin connaisseur de l'industrie de la tech aux États-Unis, elle est un très bon élément pour Slack. Il affirme qu'elle possède une « solide expérience technique et de gestion. Les projets sur lesquels elle a travaillé au sein de Salesforce sont en lien avec le développement de Slack. Elle est également en phase avec l'orientation que Benioff souhaite donner à Salesforce ».

Son rôle au sein de Salesforce pourrait également lui permettre de donner de la force à Slack au sein du groupe. Alan Pelz-Sharpe, fondateur de la société Deep Analysis, estime qu'elle est « sûrement mieux préparée pour ce poste que certains PDG de longue date ». Lidiane Jones va avoir de grandes responsabilités. Notamment parce qu'elle remplace un PDG-fondateur au milieu d'une grande transition pour l'entreprise. Avec une vingtaine d'années d'expérience dans le domaine de la tech, elle semble plus que prête à relever le défi.