D’après des personnes proches de l’affaire rapportées par South China Morning Post, Tencent serait en négociation avec le Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS) afin de garder ses participations dans Riot Games et Epic Games. Tencent détient entièrement Riot Games, l’éditeur de League of Legends, et 40% d’Epic Games, le développeur de Fortnite qui est actuellement en procès contre Apple. L’affaire étant confidentielle, les sources ont demandé l’anonymat.

Depuis le deuxième semestre 2020, Tencent est en pourparlers avec le CFIUS. Un comité dont le pouvoir permet d’ordonner au géant chinois la cessation de ses participations américaines. Le CFIUS vérifie si la gestion des données personnelles des joueurs ne constitue pas un risque de sécurité nationale à cause de leur propriétaire chinois. Une inquiétude habituelle dans le contexte de guerre commerciale sino-américaine. Le CFIUS est d’ailleurs intervenu dans le possible rachat de TikTok par Oracle en laissant un délai supplémentaire à ByteDance. Par la suite, la maison-mère de TikTok s’est vu accorder une injonction empêchant le Département du Commerce d’interdire les transactions avec son application.

Les échanges entre Tencent et le CFIUS se concentrent sur des mesures d'atténuation de risques. Les sources de SCMP n’ont pas transmis davantage de détails et elles avertissent qu’il n’y a aucune certitude quant à la conclusion d’un accord.

Toujours selon ces mêmes sources, aucune données provenant des utilisateurs d’Epic Games ne seraient partagées avec Tencent. Un porte-parole de Riot Games a déclaré travailler indépendamment de Tencent et assure que son entreprise a mis en œuvre des procédures pour protéger les données des joueurs. Le porte-parole de Riot Games a refusé d’évoquer les discussions avec le CFIUS, tout comme Tencent, Epic Games et un représentant du CFIUS au trésor américain qui ont complètement refusé les demandes de commentaires du SCMP.

De manière générale, les mesures du CFIUS excluent les dirigeants d’une entreprise des opérations pouvant représenter un risque pour la sécurité nationale des États-Unis. Communément, afin de contrôler la mise en œuvre des accords passés entre le CFIUS et une entreprise, des auditeurs indépendants sont nommés.