Goldman Sachs relance son bureau de négociation de cryptomonnaies. D’après une source proche du sujet relayée par Reuters, dès la semaine du 8 mars 2021, des contrats à terme et à terme non livrables seront négociés pour les clients de la banque d’investissement.

L'équipe de ce bureau de négociation sera rattachée à la division internationale des marchés financiers et affiliée au secteur des actifs numériques de Goldman Sachs. Par ailleurs, la banque d’investissement va évaluer l’intérêt d’un fonds négocié en bourse pour le Bitcoin et va se pencher sur les retombées des placements d’actifs numériques.

À l'origine, le bureau a été lancé en 2018 alors que le bitcoin était dans le marasme. Par conséquent, l’intérêt des investisseurs en avait pâti et le service avait été suspendu. Depuis, bien qu’il manque de stabilité, le bitcoin fait ses preuves et attire de nombreux acteurs du monde de la finance, dont CME Group, Intercontinental Exchange et Fidelity.

En janvier 2021, la holding financière JP Morgan s’est montrée positive face à l’avenir du Bitcoin, après l'avoir longuement critiqué. Pour cause, selon les sources, sur l’année 2020, le Bitcoin a connu une hausse d’entre 300% et 470%. Par ailleurs, les Monnaies Numérique de Banque Centrale (MNBC) se multiplient, et plus généralement, les projets de crypto-monnaies en blockchain continuent de se révéler propices à la spéculation et aux activités boursières.

Toutefois, une barrière entrave la rentabilité des monnaies numériques : l’instabilité. À titre d’exemple, le 21 février 2021, le bitcoin a dépassé la barre des 58 000 dollars, puis a subi une baisse de 25% avant de repartir à la hausse. En outre, les conséquences des tweets d’Elon Musk témoignent de cette variabilité.