Après sa collaboration avec Volvo pour les taxis autonomes, c’est avec Daimler que Waymo s’associe ce jour. Les deux entreprises ont conclu un partenariat stratégique à l’échelle mondiale visant à équiper des camions de Daimler de la technologie permettant la conduite autonome.

Des camions autonomes disponibles dans les années à venir

À en croire Waymo et Daimler, d’ici quelques années des camions autonomes seront mis à dispositions des américains souhaitant s’équiper. Par la suite, les deux entreprises envisagent d’élargir leur partenariat et de proposer différents types de véhicules à plus grande échelle.

Cette solution de transport routier autonome serait une amélioration pour le secteur. En effet, cela permettrait dans un premier temps de pallier au manque de main d'œuvre observé sur différents marchés (notamment américain et européen) mais aussi de renforcer la sécurité routière. Cela réduirait les responsabilités des conducteurs et allégerait très largement leur mission, puisqu’ils n’auraient plus à assurer la conduite sur les lignes droites des autoroutes par exemple.

Daimler et Waymo ont là une importante tâche désormais, d’autant plus qu’ils possèdent déjà des concurrents s’activant sur des missions similaires. Volvo et Nvidia travaillent depuis plus d’un an maintenant sur des camions autonomes dédiés au transport de marchandises.

Waymo et Daimler s’engage dans un partenariat coûteux

Les deux entreprises semblent s’engager, via leur collaboration, dans un projet dont la recherche pourrait s’avérer très coûteuse. En effet, toutes deux doivent donc obtenir une technologie de conduite autonome suffisamment développée et sécurisée, sans quoi elle ne serait commercialisée à terme sur le marché des transports routiers. Waymo est très avancée, et Daimler expérimente depuis plus d'un an sur cette technologie, en parallèle des camions électriques.

Cependant, ce partenariat semble être une bonne opportunité pour Daimler puisque Waymo, qui n’est autre qu’une filiale d'Alphabet, est visiblement bien avancée sur le sujet. L’an passée la société était aidée par DeepMind pour avancer sur ses algorithmes, la société est également soutenue par Renault-Nissan et enfin, en début d’année, la société a levé plus de 2 milliards de dollars.