Daimler déploie ses camions autonomes sur des routes publiques
Transports

Daimler déploie ses camions autonomes sur des routes publiques

Le marché des camions autonomes séduit de plus en plus de constructeurs. Après UPS et Volvo, Daimler sa lance dans la course.

C’est officiel : si vous préparez un voyage du côté des États-Unis, vous pourrez peut-être rouler un jour, derrière un camion autonome. En effet Daimler vient d’officialiser le lancement de ses camions autonomes. Pour le moment, un conducteur sera toujours à bord pour sécuriser le trajet, mais logiquement, il ne doit toucher à rien.

Daimler entre dans la course

Voilà déjà plusieurs mois que le plus grand constructeur de camions au monde avait commencé à tester des véhicules avec une autonomie de niveau 4 (cela signifie que le véhicule est capable de s’adapter à n’importe quelle situation, de manière autonome). Pour le moment, les camions autonomes de Daimler ne circulaient que du côté du sud-ouest de la Virginie, près du siège de Torc Robotics, un spécialiste des systèmes autonomes récemment acquis par Daimler.

En réalité, il y aura toujours un équipage à bord des camions autonomes. Pour assurer la sécurité des premiers trajets et s’assurer que tout se passe comme prévu, Daimler place un conducteur et un ingénieur à bord de chaque véhicule. Le conducteur gardera un coup d’œil sur la route pour éviter un accident et l’ingénieur s’assurera que le système autonome fonctionne parfaitement.

Un marché très prometteur

La promesse est tenue. Daimler avait dit que se camions rouleraient dès 2019. Pour réussir cet exploit, le constructeur a dû s’associer à Torc Robotics, une société fondée en 2005, spécialisée dans les logiciels d’autoconduite et les capteurs à usage commercial, industriel et militaire. Depuis peu, Torc Robotics s’intéresse aux systèmes autonomes destinés au grand public. L’entreprise a notamment annoncé un partenariat avec Transdev, afin d’imaginer des navettes autonomes.

Daimler n’est pas tout seul sur ce créneau. UPS teste également des camions en Arizona. Comme l’a fait l’USPS avant elle, UPS s’est associé à TuSimple, une startup qui développe des camions autonomes. Une fois la technologie parfaitement au point, UPS espère réduire de 30% le coût du transport par camion, en retirant les chauffeurs de la cabine.

Send this to a friend