Waymo est d’ores et déjà un service disponible en Californie, on pourrait le voir débarquer en France à l’occasion des JO 2024, afin d’assurer la navette entre l’aéroport Charles de Gaulle et le quartier de la Défense. Avant cela, le service doit continuer de se développer et de s’améliorer… C’est en ce sens que la jeune entreprise a effectué un tour de table auprès d’investisseurs. Cela lui a permis de lever 2,25 milliards de dollars, comme l’annonce TechCrunch.

Waymo devient plus indépendant

Waymo est un projet pensé il y a 11 ans par plusieurs équipes de Google. Aujourd’hui, l’entreprise est considérée comme leader en matière de développement technologique pour la conduite autonome. Bien qu’il lui reste encore beaucoup de travail, l’entreprise pourrait commencer à se détacher de sa société mère, et c’est notamment ce que ce traduit son tour de table auprès d’investisseurs.

Dans la même catégorie

L’entreprise a pu lever plus de 2 milliards de dollars grâce à des investisseurs privés ne se limitant pas à Alphabet ou ses filiales. Selon le directeur financier d’Alphabet, cela devrait permettre à Waymo de devenir “plus disciplinée”. John Krafcik, le directeur général de Waymo, a une tout autre vision des choses. Pour lui, ces investisseurs privés sont une évolution et un nouveau signe d’indépendance pour l’entreprise, mais cela ne signe pas pour autant la fin des investissements d’Alphabet dans l’entreprise.

En terme d’indépendance, en tout cas vis à vis d’Alphabet, Waymo pourrait encore en profiter à l’avenir car selon son directeur général, il est “certainement possible à l’avenir” qu’Alphabet décide de se séparer et de vendre de sa filiale.

Qui sont les investisseurs qui croient en l’entreprise ?

Parmi les entreprises ayant participé à la levée de fonds de Waymo, on retrouve Magna International Inc, AutoNation Inc, the Canada Pension Plan Investment Board, et de grandes entreprises d’investissement comme Silver Lake, Andreessen Horowitz, et Mubadala Investment.

Tandis que nous savons que AutoNation a investi à hauteur de 50 millions de dollars, nous savons également que Silver Lake pourrait avoir été intéressé car Egon Burban, l’un de ses partenaire, est candidat pour entrer au conseil d’administration de Waymo.

Cette levée de fonds est un point positif pour Waymo dans la mesure où en septembre dernier, l’entreprise voyait sa valorisation réduite par la banque d’investissement Morgan Stanley. Initialement estimée à 175 milliards de dollars, l’entreprise avait été dévalorisée à 105 milliards de dollars. La raison ? Le déploiement des véhicules autonomes prendrait plus de temps que prévu initialement. Espérons maintenant que ces quelques 2 milliards de dollars aident donc Waymo à accélérer son rythme d’activité.