Un an jour pour jour après avoir officiellement dévoilé son service de voitures autonomes, Waymo One, la filiale d’Alphabet lance son application sur l’App Store. Preuve ultime que Waymo s’oriente bien vers un service commercial à grande échelle.

Waymo se concentre uniquement sur la région de Phœnix

Après avoir timidement lancé son app sur le Google Play Store en avril, Waymo s’attaque à l’App Store et donc aux appareils fonctionnant avec le système d’exploitation iOS d’Apple. Pour le moment, l’app ne sera utile qu’aux seuls habitants de la région de Phœnix, car le service de voitures autonomes de Waymo n’est disponible que dans cette zone géographique. Comme sur Uber, Waymo permet à ses utilisateurs de commander un taxi de n’importe où, à n’importe quelle heure. Un aperçu du coût du trajet permet de valider ou non la course.

En décembre 2018, Waymo lançait Waymo One. Un service qui fonctionne en permanence par l’intermédiaire d’une application, comme Uber. Par ailleurs, ce n’est pas son seul point commun avec le champion du VTC, Waymo One dispose également de chauffeurs. La loi en vigueur aux États-Unis requiert toujours la présence d’un chauffeur humain, dans les voitures autonomes. L’objectif étant de pouvoir reprendre le contrôle si un risque survenait.

Waymo disponible sur l’App Store pour plus d’accessibilité ?

Au cours des derniers mois, des améliorations ont été apportées à l’application et cette toute nouvelle version disponible sur l’App Store est quasiment définitive d’après les équipes qui travaillent sur le projet. Waymo a même intégré une fonctionnalité “klaxon” (comme sur les trottinettes électriques) qui permet aux utilisateurs de retrouver plus facilement leur véhicule. L’entreprise a déclaré avoir développé cette fonctionnalité pour aider les personnes malvoyantes à retrouver leur véhicule.

Depuis novembre, les premiers véhicules sans chauffeur humain circulent de manière légale. En revanche, un petit conseil : ne soyez pas pressés pour monter avec Waymo… Tous les nouveaux utilisateurs de Waymo devront impérativement passer par le programme “Early Rider“. Ce dernier vous oblige à passer par la case liste d’attente. Si jamais vous êtes acceptés, vous devrez signer des clauses de non-divulgation d’informations. Peut-être qu’ensuite vous pourrez basculer vers le programme “grand public” de la société et tester l’application. Une fois sur Waymo One, les utilisateurs pourront inviter des amis à tester le service et partager un retour d’expérience.