Depuis le temps que nous l’attendions, c’est officiel. Waymo est disponible sur le service d’achat de Google. La filiale d’Alphabet s’apprête à étendre son service de taxis autonomes dans la région de Phœnix, aux États-Unis, dès décembre prochain. Les mots du CTO de la société, en février dernier, étaient les suivants : “au fur et à mesure qu’un grand nombre de personnes pourront faire l’expérience des nouvelles technologies, elles deviendront indispensables”. Malgré les belles avancées de Waymo, quelques limites continuent de persister.

Un petit conseil : ne soyez pas pressés pour monter avec Waymo… Tous les nouveaux utilisateurs de Waymo devront impérativement passer par le programme Early Rider. Ce dernier vous oblige à passer par la case liste d’attente. Si jamais vous êtes acceptés, vous devrez signer des clauses de non-divulgation d’informations. Peut-être qu’ensuite vous pourrez basculer vers le programme “public” de la société et tester l’application.

Une fois passé dans le programme grand public, vous pourrez inviter des amis à monter avec vous, prendre des photos et partager votre expérience. Pour Waymo : “ces deux offres sont intimement liées : les leçons tirées de notre programme de formation Early Rider contribuent à façonner l’expérience que nous offrons en fin de compte à nos utilisateurs grand public”.

Ce premier programme du nom de Early Rider avait été lancé en avril 2017. Waymo avait à l’époque réuni 400 participants. L’idée était de tester le service de manière semi-publique, avant un lancement officiel. En décembre dernier, la société lançait Waymo One.

Les mêmes testeurs que lors du premier programme ont pu remonter à bord des véhicules autonomes (accompagnés d’un pilote malgré tout, pour assurer en cas de problème). Comme pour toute application de transport, Waymo promet que vous pourrez avoir un premier aperçu du prix avant votre voyage, et vous pourrez également laisser vos impressions sous forme d’avis. Aujourd’hui l’application est disponible sur Google Play.