Apple et Qualcomm ont réglé leur litige juridique. Après avoir rencontré divers désagréments, dont l’interdiction de vendre certains produits pour avoir violé les brevets de Qualcomm, Apple a mis fin au conflit avec son ancien fournisseur de puces. Le géant américain va verser à Qualcomm une somme d’un montant non divulgué. À côté de ça, les deux sociétés ont conclu un accord mondial pour une licence de brevet valable six ans, pouvant être prolongées à huit, ce qui devrait mettre fin aux ennuis d’Apple. De plus, Qualcomm va de nouveau fournir des pièces détachées à Apple pour plusieurs années en vertu de cet accord. D’ailleurs, à la suite de cette annonce, Intel a annoncé abandonner la production de matériel pour la 5G.

Depuis deux ans, Apple et Qualcomm se livrent une bataille juridique sans merci, dont la cause principale serait le viol des brevets de Qualcomm par la firme de Cupertino. Cette opposition n’a eu de cesse d’avoir des conséquences ces derniers mois, Qualcomm avait notamment réussi à obtenir l’interdiction de certains iPhone en Chine dans un premier temps, puis en Allemagne par la suite. Le géant américain avait réussi à contourner ces problèmes, notamment en vendant des iPhone avec les puces de Qualcomm en Allemagne, mais ces interdictions lui ont causé beaucoup de tord, il a d’ailleurs dû payer une amende de 31 millions de dollars pour son ex (mais futur nouveau ?) fabricant de puces en février pour le non-respect de 3 de ses brevets.

Le géant américain semblait extrêmement courroucé et a enchaîné les déclarations peu flatteuses à l’encontre de Qualcomm, mais finalement, il semble qu’il a eu la sagesse de faire la paix avec cette dernière. Alors que les deux sociétés se rencontraient pour leur procès ce 15 avril, la nouvelle de leur accord est tombée avant même que les deux sociétés n’aient fini leurs plaidoiries à la cour de San José en Californie.

Selon le média The Verge, le fait qu’Apple et Qualcomm soient tombés sur un accord sans régler leur différent devant la justice pourrait venir du fait que les deux sociétés ne voulaient pas dévoiler des secrets devant les tribunaux. Ce ne serait pas si étonnant étant donné que les deux sociétés déclaraient avoir des informations spectaculaires à dévoiler sur leur opposant.

En vertu de leur entente, les deux sociétés vont pouvoir reprendre leurs activités habituelles au moins pour les six prochaines années. Étant donné qu’Apple va de nouveau se fournir en pièces détachées chez Qualcomm, il est probable que cette dernière redevienne le principal fournisseur de puce modem d’Apple, car elle a d’ores et déjà des modems 5G qui font défaut à Intel. De plus, ce dernier aurait annoncé qu’il renonçait à fournir les puces du futur modèle iPhone compatible 5G d’Apple. Quoi qu’il en soit, Qualcomm ressort transfiguré de sa paix avec Apple, puisque la valeur de ses actions a augmenté de 23% depuis qu’elle a été annoncée.

La courbe impressionnante de l'action de Qualcomm après l'accord passé avec Apple.

La courbe impressionnante de l’action de Qualcomm après l’accord passé avec Apple.

Puisque la firme de Cupertino semble en avoir fini avec Qualcomm, on peut supposer qu’elle va se tourner immédiatement vers un nouvel objectif : avancer les délais de la sortie de son iPhone compatible 5G attendu pour 2020, afin de réduire son retard sur son concurrent Samsung qui a annoncé la sortie de son smartphone 5G en juin 2019.