Le cabinet Canalys, spécialisé dans le secteur de la tech, a dévoilé, le 17 janvier, son rapport sur le marché mondial des smartphones lors du dernier trimestre de 2022. Avec une baisse de 17 % des livraisons, pour 300 millions d’appareils, par rapport à l’année précédente, le secteur signe son pire trimestre depuis dix ans. Au final, sur l’entièreté de 2022, les constructeurs auront expédié 1,2 milliard de smartphones, soit 11 % de moins qu’en 2021.

Une sombre période pour le secteur du smartphone

Le constat est probant, le marché des smartphones va mal. Alors que le cabinet d’analyse IDC prévoyait un recul de 9,1 % des livraisons de téléphones mobiles en 2022, la chute est encore plus lourde. Runar Bjørhovde, chercheur analyste pour Canalys, explique que « les fournisseurs de smartphones ont évolué dans un environnement macroéconomique difficile tout au long de 2022. Le quatrième trimestre marque la pire performance annuelle et trimestrielle depuis une décennie ».

Taux d'évolution du marché du smartphone

Image : Canalys.

Il précise que « les vendeurs se sont montrés extrêmement prudents en ce qui concerne l’acquisition de nouveaux stocks, ce qui a contribué à la baisse des expéditions au quatrième trimestre ». À cela s’ajoute l’inflation ; les difficultés rencontrées par la Chine, premier marché mondial pour ces appareils, avec les confinements et les émeutes à l’usine Foxconn, l’un des principaux fournisseurs d’iPhone haut de gamme ; mais surtout l’allongement de la durée d’utilisation. Guillaume Chaigneau, à la tête de Xiaomi en France, a indiqué aux Échos qu’« aujourd’hui, les Français gardent leur téléphone pendant environ trois ans. Cela conduit à un report des ventes ».

Samsung toujours en tête du classement

Au quatrième trimestre de 2022, Apple est passé devant Samsung avec 25 % des parts du marché, une performance historique. Son concurrent sud-coréen le talonne avec 20 % du marché, tandis que Xiaomi, OPPO et vivo ferme la danse avec respectivement, 11 %, 10 % et 8 % des parts.

Parts du marché du smartphone

Image : Canalys.

Sur l’année complète, Samsung s’impose comme le leader du secteur avec 22 % des parts de marché. C’est 3 points de pourcentage de plus qu’Apple et 9 de plus que Xiaomi. Pour autant, le constructeur a annoncé une baisse de 69 % de ses bénéfices au dernier trimestre de 2022. Un signe que le ralentissement dans la tech n’est pas près de s'arrêter.

Pour 2023, Canalys estime que le marché du smartphone va continuer à faire face à des difficultés et prévoit une croissance faible, voire nulle. Le Xuan Chiew, chercheur analyste pour le cabinet, souligne que « même si les pressions inflationnistes s’atténuent progressivement, les effets des hausses de taux d’intérêt, les ralentissements économiques et un marché du travail de plus en plus difficile limiteront le potentiel du marché ».