John Deere, numéro 1 mondial dans la conception de matériel agricole, est sur le point de finaliser un accord avec un opérateur de satellites afin de créer des cartes géospatiales. Celles-ci permettront aux agriculteurs de mieux suivre la productivité et les performances de leurs cultures.

L’espace se démocratiser pour diverses industries

L’entreprise américaine met la technologie au profit des agriculteurs depuis plusieurs années. Par le passé, elle a par exemple collaboré avec Volocopter afin de concevoir un drone capable de dépoussiérer les cultures. L’année dernière, elle a dévoilé un tracteur entièrement autonome, et a annoncé son intention de commercialiser une série de logiciels permettant aux acteurs du secteur de l'agriculture d’optimiser le rendement de leurs récoltes.

Désormais, John Deere veut profiter de l’engouement de nombreuses industries pour l’orbite basse en exploitant le potentiel des satellites. Si certains modèles actuels de l’entreprise s'appuient déjà sur une technologie satellitaire rudimentaire, la société prédit un avenir proche où les tracteurs pourront communiquer avec des satellites en orbite, leur transmettant des informations et des communications en temps réel. Pour cela, la firme agricole va très prochainement collaborer avec un opérateur de satellites.

« Nous nous sommes vraiment attachés à essayer de résoudre la connectivité, à l'échelle mondiale. Nous considérons les efforts florissants qui sont déployés dans le domaine des satellites en orbite terrestre basse comme un exemple - potentiel - pour nous permettre de commencer à résoudre certains de ces problèmes de connectivité », explique Jahmy Hindman, chef de la technologie chez John Deere. Grâce aux satellites, les agriculteurs pourraient suivre l’évolution de leurs récoltes en temps réel.

La demande en denrées alimentaires va augmenter, John Deere anticipe

Si le contexte macroéconomique actuel est défavorable à de nombreux secteurs, et notamment celui de la tech, ce n’est pas le cas de celui de l’agriculture. Comme le rapporte CNBC, la hausse des prix a permis aux agriculteurs, du moins aux États-Unis, d’augmenter leurs bénéfices tandis qu’en amont, le coût des engrais a baissé. Avec des revenus améliorés, les agriculteurs vont probablement dépenser plus dans du matériel leur permettant d’optimiser leur rendement.

John Deere s’attend à ce que ce recours à la technologie aide les agriculteurs à dépenser moins tout en renforçant leur production dans un contexte de demande croissante en denrées alimentaires dans le monde. Selon les estimations de l’entreprise, celle-ci va augmenter de 50 % au cours des dix prochaines années. « Nous sommes conscients que la technologie va stimuler la création de valeur et accroître la productivité, la rentabilité et la durabilité pour les agriculteurs », déclare Jorge Heraud, vice-président de John Deere chargé de l'automatisation et de l'autonomie.

L’utilisation de la technologie dans l’industrie agricole n’est plus une nouveauté, preuve en est avec l’utilisation de l’intelligence artificielle par John Deere dans ses produits. Le recours aux satellites de manière plus poussée représente toutefois un important pas en avant et illustre les possibilités offertes par l’exploitation de l’orbite basse par divers secteurs. Selon Euroconsult, firme spécialisée dans l’étude du marché spatial, plus de 2 500 satellites seront lancés chaque année jusqu'en 2031.