Le co- fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried (SBF), est de retour aux États-Unis. Son transfert a eu lieu hier, jeudi 22 décembre 2022. Les juges ont accepté de le libérer contre une caution de 250 millions de dollars.

Sam Bankman-Fried obtient sa libération sous caution

Alors que plusieurs anciens dirigeants de FTX, les lieutenants de Sam Bankman-Fried, ont déjà plaidé coupable pour fraude et blanchiment d'argent, l'ancien milliardaire et patron de FTX est libéré sous caution et va vivre en Californie, dans la maison de ses parents. Caroline Ellison, la PDG d'Almeda Research, et Gary Wang, le co-fondateur et ancien CTO de FTX, ont effectivement plaidé coupable à des accusations fédérales et vont coopérer avec les procureurs.

De son côté, SBF a été libéré contre une caution de 250 millions de dollars après avoir été arrêté aux Bahamas le 12 décembre 2022. Il devra néanmoins répondre de 8 chefs d'accusation au cours de son procès qui aura lieu dans les prochaines semaines, en plus des poursuites déposées par la SEC et la CFTC. Les procureurs américains accusent Sam Bankman-Fried et ses collègues proches d'avoir détourné de l'argent pour leur propre compte grâce à une société basée aux Bahamas, la fameuse Alameda Research.

En attendant son procès, le trentenaire dont la fortune avait été estimée à plusieurs milliards de dollars il y a à peine quelques mois, vivra à San Francisco avec ses parents, deux professeurs de droit réputés de Stanford. Les juges l'obligent également à porter un dispositif de surveillance électronique. SBF devra comparaître en personne lors de sa prochaine audience, le 3 janvier dans l'après-midi à New York. Dans ses conditions de détention, SBF n'a pas l'interdiction d'utiliser Internet.

Selon les procureurs SBF aurait ordonné à Wang de créer une « faille » avec Alameda Research pour permettre aux dirigeants d'avoir carte blanche sur les fonds déposés par les clients. Selon les premiers éléments de l'enquête, Caroline Ellison (toujours sous la direction de SBF), aurait non seulement puisé dans les fonds des clients de FTX, mais aussi manipulé les marchés pour faire monter le prix du jeton numérique de la société. Un jeton qui était utilisé comme garantie dans de nombreux prêts et acquisitions.

Caroline Ellison et Gary Wang ont plaidé coupable aux accusations de fraude électronique, fraude sur les marchandises et fraude sur les valeurs mobilières, en plus des accusations de blanchiment d'argent pour Ellison. Dans un communiqué de presse officiel, le procureur américain Damian Williams a déclaré que « l'enquête en cours sur Sam Bankman-Fried avance très rapidement. Cependant, nous pensons que nous ne sommes pas au bout des révélations ».