À la demande des autorités américaines, Sam Bankman-Fried (le fondateur de FTX) a été arrêté par la police royale des Bahamas. L'homme devrait être extradé dans les prochains jours pour comparaitre devant la justice américaine. Une information BNO News.

Sam Bankman-Fried a été arrêté par la police des Bahamas

Le 12 décembre 2022, le Bureau du procureur général des Bahamas a publié une déclaration, selon laquelle les autorités du pays ont prévu de « maintenir Sam Bankman-Fried (SBF) en détention jusqu'à ce qu'une demande officielle d'extradition soit faite par les États-Unis ». Philip Davis, le Premier ministre des Bahamas, s'est exprimé à ce sujet et estime que « les Bahamas et les États-Unis ont un intérêt commun à tenir pour responsables tous les individus associés à FTX qui ont pu trahir la confiance du public et enfreindre la loi ».

Tandis que la menace d'une crise de très grande ampleur continue de planer sur l'ensemble de l'industrie crypto, Sam Bankman-Fried, se trouve donc dans une prison des Bahamas. Le petit pays souhaite également traduire le fondateur de FTX devant la justice et mener sa propre enquête criminelle. Les autorités des Bahamas affirment que les dirigeants de FTX, Sam Bankman-Fried et Ryan Salame, ont dépensé 256,3 millions de dollars pour acheter 35 biens immobiliers à New Providence, aux Bahamas. Dont un appartement à 21,3 millions de dollars...

Les régulateurs locaux tentent de récupérer les propriétés de FTX dans le cadre de la procédure de faillite initiée aux États-Unis mais estiment que « la saisie des propriétés sur le sol des Bahamas n'est pas du ressort des tribunaux américains, mais des autorités locales ». Ce sont les premières conséquences connues de la (très) mauvaise gestion des finances de l'entreprise par SBF. Des dizaines de millions de dollars ont été dépensés sur la petite île où Sam Bankman-Fried avait élu domicile.

De son côté, Damian Williams, le procureur des États-Unis pour le district sud de New York, a confirmé l'arrestation et le fait qu'elle ait été effectuée « à la demande du gouvernement des États-Unis ». SBF était censé témoigner ce mardi 13 décembre 2022 devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants des États-Unis pour expliquer l'implosion de FTX.

Considérée comme la deuxième plus grande plateforme de crypto-actifs au monde, FTX n’a soudainement plus été en mesure de reverser à ses clients l’argent qu’ils y avaient déposé. Après le sauvetage raté de Binance, le géant a fait faillite.