Elon Musk aurait-il exagéré, voire sur-estimé les capacités de l'Autopilot ? Les autorités fédérales américaines ont ouvert une enquête à la suite d'une série de trente accidents qui ont fait au moins 17 blessés et deux morts, selon des documents déposés par la National Highway Traffic Safety Administration. Les autorités de réglementation vont examiner de près le système Autopilot développé par Tesla.

Le système Autopilot de Tesla dans le viseur des autorités fédérales

Il n'aura pas fallu plus de quelques minutes pour que les actions Tesla dégringolent de 4,32% à la suite de cette annonce. Depuis janvier 2018, la National Highway Traffic Safety Administration dit avoir identifié 11 accidents dans lesquels le système Autopilot de Tesla pourrait être impliqué. Une enquête officielle qui intervient quelques mois seulement après que le National Transportation Safety Board ait déclaré vouloir se pencher sur l'entreprise à la suite d'un accident au Texas.

Dans le document publié par les autorités fédérales, on peut lire que : "la plupart des incidents ont eu lieu après la tombée de la nuit. Il a été confirmé que les véhicules impliqués avaient tous activé soit l'Autopilot, soit le régulateur de vitesse". Pour bien comprendre, lorsqu'il est activé, le système Autopilot de Tesla permet aux conducteurs de maintenir la vitesse et de suivre la voie, mais il ne s'agit pas d'un système de conduite autonome pour autant. Les conducteurs doivent rester très vigilants.

Ne pas confondre conduite autonome et "self-driving"

Plusieurs accidents auraient justement eu lieu parce que les conducteurs font certainement trop confiance à l'Autopilot. C'est ce que l'enquête permettra de déterminer. Il y a quelques mois, un véhicule Tesla s’est écrasé contre un arbre près de Houston, au Texas. L’accident a fait deux morts. Selon la police, il n’y avait personne au volant. Il s'agissait d'une Tesla Model S de 2019. Le véhicule roulait à grande vitesse au moment d'aborder un virage serré. Une question demeure : le conducteur aurait-il sur-estimé le système Autopilot de Tesla ?

Il y a une véritable confusion entre self-driving et conduite autonome et tout le problème pourrait certainement se résumer de cette manière. Elon Musk a toujours été très optimiste quant à l'arrivée d'un système de conduite totalement autonome sur les véhicules Tesla. Cependant, aujourd'hui ce n'est pas le cas. Une version bêta du système Full Self-Driving a tout de même permis à une Tesla Model 3 de rouler de San Francisco jusqu'à Los Angeles sans aucune intervention humaine (sauf pour éviter un gros débris sur la route à la sortie de Los Angeles). Cette version de l'Autopilot n'est pas encore disponible.