La maison mère de TikTok, ByteDance rassemble ses applications de santé sur une plateforme, intitulée Xiaohe, signifiant petit lotus. Sur celle-ci, les utilisateurs peuvent consulter des médecins et une encyclopédie, qui compte près de 32 000 rubriques. Avant de pouvoir exercer, les praticiens doivent s’inscrire sur l’application Xiaohe Doctor. Cette étape vérifie leur identité.

La plateforme Xiaohe et l’application Xiaohe Doctor ne sont pas à proprement parler développées par ByteDance, mais par deux entreprises : Beijing Codeshake Healthcare Technology Co et One Zero Two Four Online Hospital. La première appartient à Li Meng, un haut responsable de ByteDance. La seconde est la propriété de Wu Haifeng et Sun Wenyu, aussi cadres de ByteDance. D’après un rapport publié en août par Tencent, les trois hommes d’affaires sont également passés par Baidu.

L’attrait du propriétaire de TikTok pour la santé a commencé il y a un an, avec le lancement de la communauté de patients Xiangyu. Selon l’historique des versions de l’App Store, Xiangyu a été rebaptisée Lvsongguo, ce qui veut dire pomme de pin. Cette communauté propose des informations médicales et des forums. Mi-octobre, ce service, qui ressemble à Doctissimo, a été intégré à la nouvelle plateforme. Xiaohe comprend également un mini-programme qui permet d’accéder à une consultation sans avoir besoin de télécharger l’application. Développé par Beijing Shake Youth Technology Co, une filiale de ByteDance, il est accessible directement depuis Jinri Toutiao, la version chinoise de News Republic.

Le marché chinois des applications de santé compte déjà des acteurs influents, dont trois des quatre BATX : Baidu, Alibaba et Tencent. JD.com, entreprise chinoise de commerce en ligne, incarne également un concurrent de taille pour ByteDance. Toutefois, avec la pandémie de SRAS-CoV-2, les services de santé suscitent une forte demande. Selon le cabinet Analysys, en 2019, le marché chinois de la santé en ligne représentait 133,6 milliards de yuans (environ 17 milliards d’euros). Les prévisions de 2020 grimpent à 200 milliards de yuans (de l’ordre de 26 milliards d’euros). Pour ByteDance, même s’il y a une forte concurrence, il y a une place à prendre. D’autant plus, que l’entreprise tente de s’assurer le succès en rendant gratuites aux nouveaux utilisateurs les premières consultations médicales.

Alors que la maison mère de TikTok surmonte différentes problématiques, notamment avec les États-Unis, l’Inde et le Pakistan, la société renforce les positions de ses différentes activités. La semaine dernière, l’entreprise a restructuré ses services éducatifs en les regroupant sous une entité unique : Dali.