Vous ne connaissez pas encore Uber Health ? C’est normal, c’est un nouveau service de l’entreprise dans le domaine de la santé. L’entreprise américaine vient d’obtenir les autorisations pour livrer des médicaments dans les villes de Seattle et de Dallas.

Se faire livrer des médicaments par Uber Health

C’est une première étape importante pour Uber Health qui espère bien devenir un acteur incontournable de la santé dans les années à venir. Lancé en 2018, les dirigeants d’Uber partent du constat qu’aux États-Unis, 3,6 millions d’américains manquent des rendez-vous médicaux en raison d’un problème de transport fiable. Uber s’est d’abord décidé à résoudre ce problème. Similaire au concept Uber Central, Uber Health permet ainsi aux établissements médicaux aux États-Unis de commander une course pour leurs patients, en proposant un transport fiable et confortable pour ces derniers.

Au moins une centaine d’organismes de soins, dont des hôpitaux, des cliniques et des centres de soins à domicile, utilisent déjà Uber Health. Aujourd’hui l’entreprise a ajouté à son offre la livraison de médicaments et prévoit d’étendre ce service à d’autres villes américaines « dans les prochains mois ». Ce service est important car il peut également aider les patients à obtenir leurs médicaments à temps. Uber s’est également associé au service de livraison des pharmacies NimbleRx, qui reliera les pharmacies aux chauffeurs de Uber depuis la messagerie Uber Direct.

Une alternative aux ambulances ?

La Health Insurance Portability and Accountability Act est une loi qui concerne la santé et l’assurance maladie. Pour répondre à ces normes, Uber a travaillé en partenariat avec Clearwater Compliance, une société de conformité HIPAA. L’entreprise américaine a obtenu cette licence de conformité qui lui permet à la fois de transporter des patients et des médicaments sur ordonnance. Uber facture aux organismes de santé le coût des courses individuelles.

Pour Chris Weber en charge d’Uber Health, il ne s’agit pas d’une alternative aux ambulances, mais bien un besoin qui répond aux attends des patients et des établissements américains. Ce service sera particulièrement utile en cette période de pandémie de Covid-19. En effet, de nombreuses personnes pourraient sont incapables de se rendre à la pharmacie ou craignent de le faire de peur d’attraper le virus. Uber Health a également testé la livraison de médicaments en vente libre (sans ordonnance) à New York.