Dans une récente étude de Microsoft, dévoilée par The Verge, on découvre les dessous de la montée en puissance de l’application Teams. Avec sa plateforme collaborative qui fait à la fois messagerie et visioconférence, Microsoft permet à de nombreuses entreprises de repenser leurs méthodes de travail. La firme de Redmond prédit que cette pandémie sera un tournant majeur dans notre façon de travailler et d’apprendre.

La révolution Teams

À la fin du mois de mars, Teams fêtait ses trois ans. Pour l’occasion, l’application de Microsoft Teams gagnait 12 millions d’utilisateurs pour atteindre les 44 millions. La fermeture des écoles dans le monde entier et l’explosion du télétravail ont permis à l’application de faire un bond. On peut penser qu’à ce jour le nombre d’utilisateurs de la plateforme a encore évolué. Le nouveau rapport de Microsoft met en évidence l’évolution de nos méthodes de travail.

Mi-mars, l’application estimait que 900 millions de minutes de réunion s’écoulaient chaque jour sur sa plateforme. Aujourd’hui un nouveau record a été établi, nous sommes à 2,7 milliards de minutes de réunion par jour. Le trafic Internet a grimpé de 70% et le télétravail a lui aussi considérablement augmenté et pourrait même commencer à s’ancrer dans le temps. Certains entreprises potentiellement réticentes au début du confinement ont finalement fait le choix d’opter pour une application collaborative, comme Teams.

Un autre constat est évoqué dans le rapport de Microsoft : la vidéo est utilisée deux fois plus qu’avant la crise, lors des réunions Teams. En réalité, l’augmentation de la vidéo depuis le début du confinement jusqu’à la fin du mois de mars correspond à 1 000%… Au passage, certains pays s’accommodent mieux à l’option de visioconférence proposée par Teams : c’est le cas de la Norvège et des Pays-Bas, où les gens sont plus susceptibles d’utiliser leur caméra. Dans ces deux pays, 60% des appels incluent la vidéo, contre 38% aux États-Unis et 47% au Royaume-Uni.

Teams estime que la crise du Covid-19 sera un tournant.

Crédit : Microsoft

Un tournant majeur dans notre façon de travailler ?

Jared Spataro, responsable de Microsoft 365, explique que : « nous avons dû nous assurer que nous disposions vraiment de l’infrastructure nécessaire pour répondre à cet afflux totalement inédit sur Teams, et nous avons travaillé beaucoup plus pour que notre plateforme tienne le choc. Nous ne pouvions pas nous attendre à une telle situation ». Il constate au passage que la vente de PC repart à la hausse. Il affirme que : « les gens se rendent compte qu’un iPad ne leur permettra pas de travailler sereinement à la maison ».

Selon Spataro : « après la crise, il est clair pour moi qu’il y aura une nouvelle normalité. Si vous regardez ce qui se passe en Chine et ce qui se passe à Singapour, les gens ne retournent pas au travail comme si de rien n’était. Il y a différentes restrictions et de nouveaux modèles de travail. Je suis convaincu que le télétravail va enfin se démocratiser ». En Chine justement, là où l’épidémie semble s’estomper, Teams voir toujours le nombre d’utilisateurs de Teams doubler chaque jour.

Pour le responsable de Microsoft 365, la montée en puissance de Zoom n’est pas si inquiétante que cela. Il estime que : « chez Microsoft, la protection de la vie privée et la sécurité sont toujours au cœur de la réflexion et profondément ancrées dans notre identité. C’est le cas pour Teams. Chez certains concurrents, on s’efforce surtout de permettre aux gens de participer rapidement à une réunion, sans penser aux conséquences qu’une mauvaise gestion des données pourrait induire ». Un clin d’œil à Zoom, évidement. Après de nombreux rebondissements, l’application est maintenant interdite dans les écoles aux États-Unis. Spataro conclue en affirmant ceci :

« Je pense vraiment que ce sera un tournant dans notre façon de travailler et d’apprendre, parce qu’il y a des choses très concrètes qui se passent et qui feront que nous ne reviendrons jamais à l’ancienne manière de faire ».