Une enquête menée par le cabinet Gartner montre qu’après la crise liée au Covid-19, 74% des directeurs financiers (DAF) envisagent de demander à certains de leurs employés de travailler à distance au quotidien. Un changement majeur puisqu’avant cette crise, le télétravail n’était pas courant dans l’ensemble des entreprises.

5% des employés pourraient travailler exclusivement en télétravail

Selon l’étude menée par le cabinet, trois directeurs financiers sur quatre envisagent de demander à, au moins, 5% de leurs effectifs de télétravailler en permanence. Menée auprès de 317 directeurs financiers, fin mars, cette étude montre l’impact qu’a d’ores et déjà le contexte actuel sur les mesures prises par les responsables d’entreprises.

Le vice-président de la recherche chez Gartner indique que “Ces données sont un exemple de l’impact durable de la crise actuelle sur la façon dont les entreprises s’organisent. Les directeurs financiers, déjà sous pression en raison de la gestion des coût, perçoivent une opportunité de réaliser les avantages d’employer des personnes à distance”.

Ainsi, 74% des entreprises pensent proposer du télétravail à leurs employés, certaines le proposeront à plus d’employés que d’autres, afin de garder certains collaborateurs “disponibles” chaque jour dans les locaux de l’entreprise.

Certains voient cette façon de travailler comme un moyen d’économiser

Certains directeurs financiers sont à la recherche de méthodes leur permettant de minimiser les dépenses de l’entreprise. Le télétravail pourrait être une solution, dans la mesure où il permettrait d’éviter d’importantes restrictions budgétaires et cela n’aurait pas non plus d’incidences sur les opérations de l’entreprise dans la mesure où l’employé continuerait son travail. Son équipement de travail serait toujours fourni par l’entreprise et cette dernière prendrait en compte des horaires de travail plus flexibles.

Finalement, avec la crise sanitaire liée au coronavirus, de plus en plus d’outils sont utilisés par les employés dans le cadre du télétravail. Pour Teams ou encore Slack, le télétravail a été l’occasion de franchir des seuils d’utilisateurs. Les plateformes pourraient continuer de cumuler un important nombre d’utilisateurs si le télétravail devenait encore plus courant.