Alors que la situation sanitaire en Chine est alarmante, Apple pourrait connaître d’importantes difficultés de production et, par conséquent, peiner à livrer ses iPhone.

La Chine peine à contrôler le virus

Jusqu’à il y a peu, le gouvernement chinois appliquait la politique zéro Covid, confinant toute personne contaminée et prenant des mesures incroyablement strictes pour empêcher la propagation du virus. Si cette manière de faire a eu des impacts négatifs sur la production de nombreuses entreprises, et notamment d’Apple, la décision de Pékin de supprimer toutes ces mesures d’un coup pourrait s’avérer bien pire.

Contrairement à de nombreux pays qui ont appris à gérer la pandémie et la maladie, la Chine a toujours cherché à l’éradiquer. Résultat : l’immunité collective de sa population est incroyablement faible et les experts s’attendent à ce qu’au moins 1 million de personnes périssent du Covid-19 dans le pays cet hiver. Depuis la levée des mesures, le virus se propage de manière exponentielle, faisant craindre une hausse importante de l’absentéisme dans les usines de production d’iPhone du pays, rapporte le Financial Times.

« Nous devrions voir beaucoup d'opérations affectées par l'absentéisme, pas seulement dans les usines, mais aussi dans les entrepôts, la distribution, la logistique et les installations de transport », explique Bindiya Vakil, directeur général de Resilinc, un groupe basé en Californie qui suit plus de 3 millions de composants pour fournir des services de cartographie de la chaîne d'approvisionnement.

Une carte digitale de l'ouest de la Chine, avec des cercles rouges de différentes tailles en fonction des villes.

Photographie : Kobu Agency / Unsplash.

Apple pourrait souffrir en 2023

Plus de 90 % des iPhone sont assemblés en Chine, la situation devrait donc, automatiquement, se répercuter sur la production des téléphones de la marque à la pomme, qui connaît d’ores et déjà des retards de livraison. Lors de son dernier bilan trimestriel, Apple n’a pas souhaité donner de prévisions pour la période des fêtes tant le climat était incertain. Au mois de novembre, elle a finalement mis en garde contre des perturbations « importantes » à l'approche des fêtes de fin d'année.

Désormais, les analystes s’attendent à ce que les revenus de la firme de Cupertino tombent sous les 123,9 milliards de dollars atteints au cours de la même période l'an dernier. Cela mettrait fin à une série de quatorze trimestres de croissance de son chiffre d'affaires. Ils estiment en outre que cette tendance pourrait persister en 2023, notamment car la demande en Chine risque de diminuer à cause de la pandémie. Un cinquième des revenus de la société sont en effet issus du marché chinois.

Une solution, la délocalisation ?

Samsung, plus grand rival d’Apple, a quitté la Chine depuis 2019 et produit ses smartphones depuis quatre pays différents. Il s’agit d’une stratégie qu’Apple veut désormais adopter afin de moins dépendre d’un seul pays. Si Foxconn, son plus important fabricant, a annoncé l’investissement de 500 millions de dollars pour étendre sa présence manufacturière en Inde, Apple prévoit de transférer 25 % de sa production en Inde d’ici à 2025.