Tesla a pris la décision de prolonger l’arrêt de la production dans son usine de Shanghai. Une mesure peu habituelle pour la société, alors que la demande pour ses véhicules est en forte baisse ces derniers mois.

La vague de Covid-19 fait des ravages en Chine

Alors que les actions de Tesla en bourse connaissent une chute vertigineuse (- 70 % depuis le début de l’année), la firme d’Elon Musk a annoncé, ce samedi 24 décembre, l’arrêt de la production dans sa plus importante usine mondiale. La société devait, au départ, mettre son usine à l’arrêt dès le 25 décembre pour une période de huit jours, mais elle a finalement préféré le faire un jour plus tôt que prévu, rapporte le Wall Street Journal.

Cette décision intervient alors que la Chine subit une immense vague de Covid-19, après que le président Xi Jinping ait décidé de mettre fin à la politique zéro Covid. De nombreux travailleurs de l’usine sont contaminés, tandis que les clients potentiels sont moins nombreux à se rendre dans les magasins par peur d’être infectés.

La situation est exceptionnelle pour Tesla : s'il n'est pas inhabituel pour les constructeurs automobiles d'interrompre le travail sur certaines lignes de production pendant les vacances de fin d’année et d’été, la société d’Elon Musk n'a jamais stoppé la production de toutes ses voitures pendant les vacances de Noël. Elle a indiqué qu’elle exploiterait cette période pour effectuer du travail de maintenance dans l’usine, et qu’elle avait constitué des stocks suffisants pour honorer ses commandes.

L'usine Tesla de Shanghai représente plus de la moitié des livraisons mondiales de véhicules électriques de l'entreprise. Sur la période allant de juillet à novembre, le constructeur a vendu plus de 332 000 Model 3 et Model Y depuis cet endroit, dont 44 % ont été exportés vers des marchés extérieurs à la Chine.

L’année 2023 s’annonce tout autant compliquée

Le secteur automobile chinois est en perte de vitesse, impactant directement la demande en véhicules Tesla. En plus de cela, l’usine de Shanghai de l’entreprise n’a pas eu d’autre choix que de fermer pendant plusieurs semaines plus tôt dans l’année, alors que la Chine avait imposé un confinement très strict.

Tesla a décidé de baisser ses prix dans le pays afin d’attirer davantage de clients, quand sa grande rivale en Empire du Milieu, BYD, continue de dominer le marché des véhicules électriques. Contrainte de revoir ses objectifs de ventes à la baisse, Tesla devrait connaître une situation compliquée au long de l’année 2023 également.

Lors d’un Spaces sur Twitter, Elon Musk a récemment déclaré qu'il s'attendait à ce que l'économie mondiale tombe dans une « grave récession » l’année prochaine, ce qui entraînerait une baisse de la demande de produits coûteux. Il a néanmoins ajouté que la marge bénéficiaire brute de Tesla était plus élevée que celle de ses pairs, ce qui lui permet de maintenir la croissance des ventes en réduisant les prix.