Après son récent échec aux Golden Globes, Netflix pourrait bien se racheter aux Oscars. En effet, la plateforme SVOD a reçu une vingtaine de nominations aux Oscars, et a réussi à placer deux de ses longs métrages dans la course pour l’Oscar du meilleur film.

Netflix : la nouvelle star des Oscars ?

The Irish Man et Marriage Story sont les deux réalisations en lice pour l’Oscar du meilleur film. Netflix peut être fier. En réalité, The Irish Man a été nominé dans neuf catégories différentes, tandis que Marriage Story pourrait remporter jusqu’à six Oscars, dont celui d’acteur principal avec Adam Driver et d’actrice principale avec Scarlett Johansson.

Parmi les autres films produits par Netflix nominés aux Oscars, nous retrouvons The Two Popes (trois nominations), American Factory et The Edge of Democracy qui sont tous deux dans la course pour l’Oscar du meilleur documentaire. Enfin, I Lost My Body et Klaus (à voir absolument) sont nominés dans la catégorie des longs métrages d’animation.

Si on compare avec l’année dernière, Netflix a fait un bond en avant. En 2019, les productions Netflix n’ont pas eu autant de succès. Roma était le seul long-métrage à recevoir des nominations (10 au total) et à remporter l’Oscar du meilleur réalisateur, l’Oscar de la meilleure photographie et l’Oscar du meilleur film étranger.

Netflix avait déjà confirmé sa volonté de s’imposer aux Oscars avec la sortie au cinéma de 3 films en exclusivité avant de sortir sur sa plateforme de streaming. Roma était d’ailleurs diffusé pendant 3 semaines dans les cinémas au lieu d’une semaine pour Bird Box et La Ballade de Buster Scruggs. Ce dernier, réalisé par les frères Coen, était quant à lui nominé pour 3 oscars.

Des personnalités du septième art ne veulent pas de Netflix

Pourtant l’arrivée de Netflix à la cérémonie des Oscars pose des problèmes à certains grands réalisateurs. C’est notamment le cas de Steven Spielberg. Pour le réalisateur, les services de streaming se rapprochent plus de la télévision plutôt que du cinéma. Ce n’est pourtant pas le cas de tous les professionnels du « grand écran ».

En effet, même si Spielberg est extrêmement écouté dans le milieu du septième art, les critiques pleuvaient à l’époque de sa déclaration. Une éviction du streaming comme le suggère le réalisateur, pourrait nuire aux films indépendants. La célèbre réalisatrice et productrice Ava DuVernay faisait part de son opposition, sur Twitter en mars 2019.