Honor of Kings c’est le jeu vidéo le plus joué en Chine, derrière lequel se cache le géant Tencent. Le jeu est assez similaire à League of Legends, dont Tencent est également éditeur.

En ce début de semaine, comme le rapporte BBC News, Tencent a annoncé que le jeu allait utiliser la reconnaissance faciale pour vérifier l’âge des utilisateurs, dans le but final de limiter le temps de jeu de ces derniers. Les critiques sur le jeu sont assez vives et nombreux sont ceux à le qualifier d’addictif pour les enfants. Certains ajoutent même qu’il contribue à la myopie.

Début septembre, nous vous parlions des mesures adoptées par le gouvernement chinois afin d’améliorer la vie des enfants. Parmi celles-ci, une limite sur la sortie de nouveaux jeux ainsi qu’une limite du temps passé à jouer. L’objectif étant de lutter contre la myopie des plus jeunes, car la Chine dispose du taux de myopie infantile le plus élevé au monde. Plus récemment, la Chine a tout simplement bloqué le service Twitch dans le pays, sans préciser la raison.
Les jeux vidéo sont une réelle source d’inquiétude pour le gouvernement chinois, qui est prêt à prendre des décisions radicales, pour le “bien-être” de sa population.

Ce n’est pas la première fois que Tencent tente de restreindre l’utilisation des jeux vidéo aux plus jeunes. En 2017, l’entreprise a essayé de limiter le temps de jeu à une heure pour les enfants de moins de 12 ans et à deux heures pour ceux ayant entre 13 et 18 ans, mais cela n’a pas fonctionné, car il était assez simple de contourner la limite en mettant un âge faux. L’utilisation de la reconnaissance faciale est donc une mesure forte qui devrait s’avérer plus efficace.

La technologie va être testée sur plusieurs « milliers de joueurs », choisis de manière aléatoire dans les villes de Shenzhen et Beijing. Tencent n’a cependant pas détaillé la technologie utilisée et son fonctionnement. Il est a noter également qu’entre 10 et 18 ans, les visages des enfants connaissent plusieurs changements et que la comparaison des photos avec celles du gouvernement pourrait s’avérer compliquée. Un expert a simplement réagit en disant « il est inévitable que ce type de technologie comporte certaines limitations […] mais la reconnaissance faciale s’améliore tout le temps. »