Tom Zhu Xiatong, directeur de Tesla Chine, sera chargé d’assurer les opérations de la Gigafactory américaine, inaugurée en avril 2022 à Austin, Texas. Le complexe industriel, dont la capacité productive est estimée à 500 000 véhicules électriques, fabrique actuellement des Tesla Y et produira prochainement d’autres modèles, dont les Tesla Cyber Trucks.

Tom Zhu, un dirigeant Made in Tesla

La nomination de Tom Zhu n’est pas surprenante, et s’inscrit dans la continuité de son ascension fulgurante au sein de l’entreprise créée par Elon Musk. Engagé en 2014 pour assurer la supervision du réseau de Supercharger, l’ingénieur chinois rejoint ensuite l’équipe de direction de la Gigafactory de Shanghai, devenue un centre de fabrication et d'exportation essentiel pour Tesla.

L’export du modèle de la “Giga Shanghai”, clé de la réussite ?

Sortie de terre en décembre 2019, la « Giga Shanghai » a fêté la production de sa millionième voiture en août 2022, soit plus d’un tiers du total des Teslas produites jusqu'alors. L’expérience acquise par Tom Zhu sera donc mise à profit pour optimiser la production du site texan, destiné à devenir une des figures de proue de l’infrastructure productive de Tesla.

Cependant, des différences majeures d’ordre culturelles, économiques et juridiques existent entre les États-Unis et la Chine. La réplicabilité du modèle de réussite de l’usine chinoise reste donc à prouver. De plus, le site de production d’Austin fait déjà face à des difficultés financières et des accusations de violation du droit du travail.

Un potentiel successeur d’Elon Musk

Des rumeurs, non confirmées par Tesla, affirment que Tom Zhu sera bientôt désigné comme successeur d’Elon Musk, à la tête de l’entreprise. Selon PingNews, média chinois spécialisé dans la tech, le directeur chinois sera responsable de la branche automobile, tandis que les activités techniques, liées à la conduite autonome et à la robotique, resteront l’apanage d’Elon Musk. Cette nomination implique également la supervision de l’ensemble des Gigafactories, réparties sur trois continents.

Ces informations, provenant de sources anonymes, semblent confirmer les récents aveux de James Murdoch, membre du conseil d’administration de Tesla. Ce dernier avait déclaré lors de l’audition d’un procès, qu’Elon Musk cherchait activement son remplaçant, dans un contexte économique difficile pour Tesla.