Mercedes-Benz et Tencent avaient annoncé en juillet dernier collaborer pour créer un laboratoire de recherche sur la conduite autonome. Rebelote ce 28 novembre, le titan du jeu vidéo a annoncé un partenariat avec une marque de voitures récente, Nio. Les deux entreprises travaillent ensemble pour développer des voitures autonomes et de la cartographie haute définition.

Un accord sans réelle surprise entre Tencent et Nio

En 2021, la Chine a enregistré la moitié des ventes mondiales de voitures électriques. Un vaste marché, forcément attrayant pour de nombreuses start-up. Toutes les marques de voitures cherchent à conquérir cet Eldorado où s'écoulent 3 millions de voitures par an. Tencent et Nio, locaux de l’étape, veulent tirer profit de ce partenariat pour y parvenir.

Créé en 2014, Nio est un constructeur chinois qui ne produit que des véhicules électriques. Après avoir réussi à s’imposer dans le modèle des voitures de course propre, de nombreux actionnaires ont investi dans la société dont Tencent. En 2017, Nio a lancé son premier modèle de série, un SUV familial. Il s’est écoulé à plus de 10 000 exemplaires en Chine.

Le partenariat entre Tencent et Nio couvrira plusieurs objectifs. Le premier est de développer une cartographie de haute précision pour améliorer les affichages GPS des véhicules. Le second est d'entraîner des algorithmes pour créer des voitures sans conducteur. Pour cela, Tencent fournira l’infrastructure informatique nécessaire pour héberger les grandes quantités de données réalisées par la formation des algorithmes en temps réel.

Ce partenariat permet à Tencent d’explorer d’autres secteurs d’activité alors que l’entreprise est scrutée par les autorités de régulation de Pékin. De son côté, Nio trouve un second souffle après une perte de croissance, et une hausse du coût des matériaux. De janvier à octobre 2022, l’entreprise a tout de même vendu plus de 90 000 véhicules électriques dans le monde, en hausse de 32 % par rapport à l’an dernier.

L’accord entre les deux entreprises arrive après un partenariat similaire signé entre Xpeng et Alibaba. Le géant de l’e-commerce et l’entreprise de voiture électrique ont annoncé en août dernier l’ouverture d’un centre de calcul pour entraîner les algorithmes des futurs engins. Ces alliances entre des géants de la Tech et les startup des véhicules électriques en Chine sont devenues nécessaires pour ces dernières, mises en difficultés sur les marchés au cours de l’année.