Comme de nombreux constructeurs automobiles, Mercedes-Benz mise beaucoup sur la Chine. Le fabricant allemand vient d'annoncer un nouveau partenariat avec Tencent, un géant technologique chinois, pour fabriquer un laboratoire de recherche sur la conduite autonome.

Mercedes-Benz s'allie à Tencent pour pénétrer le marché chinois

Dans une déclaration publiée sur WeChat, Tencent a annoncé que les deux entreprises allaient explorer conjointement les technologies de conduite autonome. Le géant chinois a déclaré qu'il disposait d'une « riche expérience dans le domaine et d'une accumulation de ressources et de données sur les technologies de conduite autonome ». Ensemble, les deux entreprises comptent également travailler sur les sujets de l'informatique dématérialisée, du big data, de l'intelligence artificielle et sur les technologies de sécurité.

Selon le Dr. Hans Georg Engel, VP chez Daimler, « Mercedes-Benz connaît déjà bien le marché chinois et ce partenariat ne fait que renforcer la présence de l'entreprise dans le pays ». Selon lui, le succès de Daimler en Chine repose sur « une connaissance approfondie des conditions de circulation locales complexes et des demandes du marché ». Il y a trois ans, le groupe BMW tissait également un partenariat avec Tencent, avec exactement le même objectif.

Pour les spécialistes du marché, ce n'est pas étonnant : Tencent tente depuis un certain temps de devenir la société de référence pour les constructeurs automobiles étrangers qui cherchent à pénétrer le marché chinois.

La Chine : l'eldorado des constructeurs automobiles ?

Par ailleurs, ce n'est pas le premier partenariat entre Mercedes-Benz et Tencent. Les deux entreprises travaillent ensemble depuis 2015, lorsque la firme allemande est devenue le premier constructeur de voitures de luxe à s'associer au service embarqué My Car de Tencent. En 2021, Tencent et Mercedes-Benz se sont également associés pour améliorer la sécurité des véhicules du constructeur allemand.

En dehors de son partenariat avec le géant chinois, Mercedes-Benz a lancé son propre centre de R&D en Chine en 2021. Selon Markus Schäfer, membre du conseil d'administration de Daimler, « la Chine est au cœur des projets du constructeur automobile ». Il précise que lorsqu'il s'agit de numérisation, d'intelligence artificielle, de conduite autonome, d'informatique de pointe, « notre équipe de R&D en Chine joue un rôle de plus en plus important ».

Parallèlement, le constructeur allemand s'est également engagé à produire 100% de véhicules électriques d'ici 2030. Son implantation en Chine va lui permettre d'atteindre ses objectifs sur ce sujet. En effet, en 2021, la Chine a enregistré la moitié des ventes mondiales de véhicules électriques. Il n'est donc pas étonnant de voir Mercedes-Benz se tourner vers l'Est pour écrire l'avenir.