L'USB-C tend à devenir la norme un peu partout dans le monde. Le gouvernement indien en a conscience et a récemment tenu une réunion interministérielle dans le but de discuter de la normalisation des périphériques de charge des appareils électroniques, notamment des smartphones. Au lieu de permettre aux marques de mettre le port qui les intéresse, elles seront obligées de mettre un port USB-C pour tous les appareils vendus dans le pays.

L'Union européenne déjà en chemin pour adopter la norme USB-C

Au début de l'année 2022, plusieurs régulateurs à travers le monde évoquaient la possibilité de faire en sorte que l'USB-C devienne la norme pour les ports de charge d'appareils électroniques. Si celui-ci s'est généralisé chez les smartphones, certains utilisent encore les ports mini USB ou une autre connectique. C'est le cas d'Apple avec son iPhone. En effet, depuis sa création, le célèbre smartphone de la marque à la Pomme utilise ses propres technologies pour les périphériques de ses smartphones, obligeant ses utilisateurs à posséder le chargeur adéquat.

La firme de Cupertino a commencé à réfléchir à la possibilité d'intégrer un port USB-C dans son iPhone 15. Cette mesure tend à se confirmer puisqu'il est avéré qu'Apple ne souhaite clairement pas tourner le dos au marché européen. En effet, en juin 2022, la Commission européenne a approuvé le projet de loi pour la norme USB-C, suivi par un vote favorable du Parlement européen, en octobre 2022. Il ne manque encore l'approbation du Conseil européen avant que la loi soit officiellement validée et applicable à la fin de l'année 2024.

Les grands groupes attentifs

C'est désormais au tour de l'Inde de prendre une voie similaire à celle de l'UE sur la norme USB-C. En effet, un groupe de travail interministériel a été mis en place afin de réfléchir sur une législation régulant la normalisation de ce port universel. Plusieurs représentants de Samsung, d'Apple, de HP, de Dell et de Lenovo en Inde ont assisté à ces réunions réunissant également la Fédération des chambres de commerce et d’industrie indiennes et la Confédération de l’industrie indienne.

La présence des grands groupes technologiques s'explique par le fait que le marché indien est l'un des plus importants au monde dans ce secteur. Son économie numérique devrait même dépasser 1 000 milliards de dollars en 2025. Le pays a pour objectif de quadrupler la production de produits électroniques d'ici 2026. Pour ce faire, il n'hésite pas à accueillir les géants de la tech dans son pays, à l'instar de Samsung, Apple ou encore Foxconn.

Ailleurs dans le monde, c'est le Brésil qui a également décidé de faire un pas de plus vers l'USB-C. L'autorité brésilienne de régulation Anatel propose que l'USB-C soit la seule connectique acceptée pour les appareils électroniques dans le pays à partir du 1er janvier 2024.