Le fort ralentissement économique qui touche actuellement le secteur chinois de la tech continue de pousser les entreprises à s’ouvrir à l’international. Le géant de l’e-commerce Pinduoduo (PDD) a exprimé son envie d’élargir son activité en Amérique du Nord. Ainsi, la firme spécialisée dans la vente de produits à faible prix suit les traces de ses concurrents Alibaba et Shein, spécialiste de la mode. Cette annonce suscite toutefois de premières inquiétudes quant aux conditions de travail que PDD impose à ses salariés.

Pinduoduo a connu une croissance fulgurante

Si Pinduoduo entre dans le marché américain, il s’agirait de sa première incursion à l'international, a rapporté Bloomberg. Cette plateforme de commerce en ligne s’est démocratisée en Chine grâce à ses prix très bas et à son orientation sociale qui offre la possibilité aux utilisateurs d’effectuer des achats groupés. PDD qui occupe environ 13 % du marché chinois de l’e-commerce est parvenu en 2020 à dépasser les deux leaders du secteur, Alibaba et JD.com, en nombre d’utilisateurs.

Après son lancement dans le secteur du commerce en ligne en 2017, Pinduoduo a réalisé une croissance fulgurante grâce à son modèle économique. L’entreprise a la particularité d’être directement intégrée à la messagerie WeChat de Tencent pour permettre aux clients d’effectuer ensemble des achats en gros, directement auprès des fabricants, ce qui réduit considérablement les prix.

La firme comptabilise actuellement 880 millions d’utilisateurs annuels, ce qui lui a permis de faire face à la situation macroéconomique difficile en Chine. Elle prévoit une croissance de 2,5 % de son chiffre d’affaires au second trimestre. Pour diversifier son activité et prévenir les risques à venir, l’entreprise souhaite donc se lancer dans le marché américain, rapporte des personnes proches de la société interrogées par Bloomberg.

Des conditions de travail difficiles dénoncées

Le succès rapide de Pinduoduo et ses faibles prix ont cependant un coût humain considérable, rapporte The Guardian. « Pinduoduo est connue pour ses heures supplémentaires extrêmes. La concurrence est extrêmement intense en Chine, et les conditions sont beaucoup plus cruelles qu'en Amérique », explique Li Qiang, militant syndical fondateur de l’ONG China Labor Watch.

L’importation d’un tel mode de fonctionnement vers les États-Unis, qui permet de maintenir des faibles prix, suscite déjà des inquiétudes. « En termes de coûts de fabrication, les entreprises américaines n'ont aucun moyen de rivaliser avec Pinduoduo. Si PDD réussit, elle pourrait s'approprier les pratiques de travail utilisées en Chine et les introduire en Amérique », ajoute Li Qiang. L'arrivée d'un tel concurrent pourrait avoir des conséquences sur la recrudescence des mouvements syndicaux chez Amazon.