Amazon va déployer Amazon One, son service de paiement avec la paume de la main dans plus de 65 magasins Whole Foods. Si le géant de l’e-commerce assure vouloir optimiser l’expérience de shopping, certains s’inquiètent des nombreuses données auxquelles il a désormais accès.

Payer avec sa paume

Les enseignes dans lesquelles la technologie va être implémentée se trouvent toutes en Californie. Pour rappel, Whole Foods est un magasin spécialiste du bio qui a été racheté par Amazon en 2017. Amazon One, qui permet aux clients de payer grâce à la paume de leur main, est actuellement disponible dans quelques établissements détenus par le géant américain, à savoir une poignée de magasins Whole Foods à Austin, Los Angeles, New York City et Seattle, ainsi que dans le magasin Amazon Style et dans certaines épiceries Amazon Fresh et Amazon Go en Californie, rapporte The Verge.

La technologie est destinée à optimiser et faciliter l’achat de produits. Les clients peuvent configurer Amazon One en enregistrant l'empreinte de leur paume à l'aide d'une borne ou d'une station de point de vente dans les magasins participants. Pour s'inscrire, il faut fournir une carte de paiement et un numéro de téléphone, accepter les conditions de service d'Amazon et partager une image de ses paumes. Une fois le processus terminé, il est possible de passer à la caisse sans avoir à sortir son portefeuille ni son smartphone, contrairement à la technologie Just Walk Out. Il suffit en effet de passer la main au-dessus de l'appareil pour payer et partir.

Les différentes technologies d’Amazon pour optimiser le shopping

L'entreprise travaille à de nombreux dispositifs avec l’objectif d’améliorer l’expérience de shopping. Par exemple, son magasin Amazon Style, récemment ouvert à Los Angeles, a été pensé pour minimiser les problèmes liés à l'essayage de vêtements, comme le bazard que les articles essayés mais pas achetés peuvent entraîner. Ainsi, chaque vêtement est doté d’un code QR que les clients peuvent scanner pour établir une liste des articles qu'ils souhaitent essayer dans une cabine d'essayage ou envoyer directement un vendeur les chercher dans la bonne taille ou couleur pour ensuite les acheter.

De même, les épiceries Amazon Go et Amazon Fresh sont entièrement connectées et ne nécessitent pas de passage en caisse, notamment grâce à la technologie Just Walk Out qui permet aux clients de payer grâce à leur smartphone. L’entreprise a également conçu le Dash Cart, un caddie intelligent qui utilise une combinaison d'algorithmes de vision par ordinateur et de fusion de capteurs pour vérifier chaque article placé en son intérieur ou retiré de celui-ci, avec un écran affichant un reçu en temps réel de tous les articles du panier.

Lorsque les acheteurs sont prêts à passer à la caisse, il leur suffit de sortir du magasin par le couloir Amazon Dash Cart pour que leur paiement soit traité avec la carte de crédit associée à leur compte Amazon.

L'écran présent sur le Dash Cart d'Amazon.

L'écran se trouvant sur le Dash Cart, caddie intelligent d'Amazon. Phographie : Amazon

Des craintes quant à la vie privée

Pour ce qui est de la sécurité des données palmaires, liées au compte Amazon des utilisateurs d’Amazon One, l’entreprise se veut rassurante. Elle explique qu’elles sont cryptées et envoyées à un serveur cloud dédié à Amazon One, où une signature palmaire identifiable est générée. Néanmoins, le déploiement de cette technologie fournit au géant de l'e-commerce, une nouvelle fois, de nombreuses données très sensibles sur des milliers d’utilisateurs.

Son rachat de l’entreprise confectionnant des alarmes connectées Ring, ainsi que son acquisition récente d’iRobot, lui offrent en outre des données sur l’intérieur des foyers de millions de personnes, ce qui alarme aussi bien les défenseurs de la vie privée que les autorités de plusieurs pays.