Amazon a annoncé à Reuters, ce lundi 9 mars, la mise en vente de sa technologie liée à Amazon Go afin que d’autres enseignes puissent développer le concept des magasins sans caisses. Plusieurs contrats auraient déjà été signés par le géant américain.

Le concept des boutiques Amazon Go va-t-il séduire beaucoup de magasins ?

Amazon a dévoilé son nouveau projet : la vente de sa technologie à d’autres enseignes. Pour cela il a d’ores et déjà conclu plusieurs contrats, mais aussi dévoilé un site web où les potentiels intéressés peuvent prendre contact avec lui afin de discuter de l’acquisition de cette technologie.

La mise en vente de Just Walk Out technology by Amazon aurait été très attendue sur le marché et traduirait également une stratégie adoptée par Amazon consistant en développer des services, en premier lieu pour sa plateformes, puis ensuite les transformer en services lucratifs à vendre à d’autres acteurs du secteur.

Les magasins Amazon Go sont aujourd’hui devenus très populaires aux États-Unis. Selon Loup Ventures, une société qui s’est chargée d’estimer les répercutions que cela pouvait apporter, cette technologie pourrait rapporter 50 milliards de dollars, juste sur le marché américain. Selon Dilip Kumar, le vice-président retail & technology d’Amazon, aucune prévision ne peut être faite pour l’heure, car ce sont les préférences des consommateurs qui vont déterminer l’ampleur que prendra cette branche d’activité.

Le géant américain va tenter de séduire ses concurrents

Les cibles d’Amazon vont être, au moins dans un premier temps, les boutiques au sein des aéroports, mais on pourrait aussi en retrouver dans des stades et des cinémas. L’objectif premier n’est donc pas de se vendre aux géants du secteur comme Walmart ou Target; même si Amazon admet qu’il pourrait “potentiellement” vendre sa technologie à ses deux grands rivaux.

La société a refusé de s’attarder sur le modèle économique de son offre, elle a néanmoins indiqué que les accords pourraient principalement être réalisés sur mesure, donc en fonction des volontés des deux parties.

Pour l’heure, une seule question ressort du lot et vise à savoir qui détiendra des données à propos des acheteurs. Car ce détail pourrait intéresser certaines enseignes afin d’étoffer leur base de données clients. Selon Kumar, Amazon sauvegardera seulement l’adresse mail du consommateurs et ses informations de paiement, c’est donc visiblement la société détentrice de la technologie qui conservera les données. En plus de cela,  le vice-président a déclaré “Nous interdisons l’usage des données liées à Just Walk Out technology pour un usage non lié à la technologie”.

Finalement, cette annonce était prévisible dans la mesure où, en Novembre dernier, une licence était envisagée pour ouvrir plus de boutiques. Reste maintenant que le géant américain doit continuer de développer son projet en faisant attentiton à la concurrence, comme Trigo !