Le géant du jeu vidéo chinois, Tencent, avait déjà connu ses pires résultats financiers au quatrième trimestre 2021. Pour ce début d’année 2022, la chute des résultats du mastodonte du divertissement se poursuit d’après son dernier rapport financier (pdf) publié le 18 mai. L’entreprise affiche son pire bénéfice depuis son entrée en bourse en 2004, alors que Pékin a annoncé vouloir lever certaines contraintes qui pèsent sur la tech, dont le secteur du jeu vidéo.

Le pire résultat financier depuis l’entrée en bourse de Tencent en 2004

Tencent fait face à de nombreuses difficultés depuis que Pékin a décidé de s’attaquer à la consommation des jeux vidéo chez les jeunes. La société, spécialisée dans l’édition de jeux en ligne, a été touchée de plein fouet par la limitation du temps de jeu chez les mineurs voulus par le pouvoir chinois. Durant neuf mois, le gouvernement avait aussi stoppé net la sortie de nouveaux jeux sur son territoire, avant de rétropédaler en avril. Les effets de cette politique répressive ont impacté tout le secteur durant l’année 2021.

Des effets qui se font encore sentir en 2022, alors que le bénéfice net de Tencent connaît au premier trimestre une chute vertigineuse de 51% par rapport à l’année précédente pour atteindre 3,5 milliards de dollars. Il s’agit du pire résultat financier de la firme chinoise depuis son entrée à la bourse de Hong Kong en 2004.

Le chiffre d’affaires global reste stable avec une croissance dérisoire de 0,1% par rapport à 2021, soit 21,3 milliards de dollars. Les revenus liés aux jeux vidéo ont quant à eux diminué de 1% alors que l’entreprise détient des franchises très populaires dans le monde comme League of Legends ou Valorant.

Pékin a annoncé vouloir assouplir la répression sur le numérique Chinois, politique qui devait contribuer à son objectif zéro-covid. Les dirigeants de Tencent se réjouissent de la nouvelle, mais précisent qu’il faudra attendre un certain temps avant que les effets se fassent sentir sur les résultats de l’entreprise. D’autant que la situation sanitaire reste incertaine et qu’elle a particulièrement touché Shanghai, là où se trouvent les bureaux de Tencent.

Une concurrence féroce dans plusieurs secteurs

La Chine est engagée dans une lutte contre le jeu vidéo, alors que ce secteur générera 50 milliards de dollars de revenus sur le territoire en 2022 selon des estimations. Avec la reprise de l’approbation de nouveaux jeux par le gouvernement, celui-ci restera tout de même très regardant sur les risques qu’ils peuvent représenter pour la jeunesse.

Cela pousse Tencent à revoir sa stratégie. Le directeur de la stratégie de Tencent, James Mitchell, a expliqué que l’entreprise se concentrera sur la qualité avant la quantité. Il y aura donc moins de jeux mais ils disposeront de budgets plus importants.

Les revenus de la société liés à la publicité en ligne sont aussi en baisse. Ils ont largement été impactés par la politique sanitaire restrictive du pouvoir chinois, en chutant de 18% depuis 2021, pour un chiffre d’affaires de 2,7 milliards de dollars. ByteDance, la société mère de TikTok, a dévoré une grande partie des parts du marché publicitaire de Tencent.

La concurrence est aussi féroce dans le milieu du streaming. Tencent fermera en juin sa plateforme de diffusion en direct, Penguin Esports, qui ne fait pas le poids face à l’ogre américain Twitch. Même constat pour son service de films et séries à la demande, Tencent Video, qui vient d'augmenter le prix de son abonnement pour la deuxième fois en un an. La célèbre application de discussion WeChat connaît quant à elle une augmentation de 3,8% de son nombre d’utilisateurs, pour un total de 1,28 milliard d'utilisateurs.

Tencent compte sur la collaboration du gouvernement pour se relever de cette période difficile. La Chine a conscience de l’importance que représente ce géant du divertissement qui est un atout pour son soft power et son activité économique.